Quantcast i24NEWS - Après Washington, Prague reconnaît Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël

Après Washington, Prague reconnaît Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël

Drapeau de la République tchèque
Les responsables israéliens estiment que d'autres pays devraient emboîter le pas des Etats-Unis

La République tchèque a annoncé mercredi qu'elle considérait Jérusalem-Ouest comme la capitale d'Israël, dans le sillage du discours du président américain Donald Trump, qui a annoncé le transfert de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.

"Avant la signature de l'accord de paix entre Israël et les Palestiniens, nous reconnaissons Jérusalem dans les frontières de 1967, comme la capitale d'Israël", a indiqué le ministère tchèque des Affaires étrangères dans un communiqué.

Prague "peut commencer à envisager de déplacer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, mais uniquement sur la base des résultats des négociations entre les principaux partenaires de la région et du monde".

Des responsables israéliens ont déclaré s'attendre à ce que le président tchèque Milos Zeman reconnaisse la ville comme capitale d'Israël dans une interview qui devrait être publiée jeudi.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a appelé les pays du monde à suivre l'exemple des Etats-Unis et à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et à y transférer leurs ambassades, après l'annonce de Donald Trump, dans une vidéo diffusée mercredi soir sur son compte Facebook.

Jack GUEZ (AFP/File)

Aucun pays n'a actuellement son ambassade en Israël à Jérusalem.

Jeudi, le leader israélien a déclaré que ses services étaient en contact "avec d'autres pays qui reconnaîtront également Jérusalem comme capitale d'Israël", lors d'un évènement organisé par le ministère des Affaires étrangères.

Les responsables israéliens estiment notamment que le président philippin Rodrigo Duarte devrait très prochainement suivre l'exemple de Trump.

Jérusalem s'attend également à ce que la Hongrie emboîte le pas de Washington, Budapest ayant bloqué mercredi une déclaration commune de l'Union européenne dénonçant à la décision de Trump, selon des sources à Bruxelles.

Selon Ynet, il est probable que l'Etat hébreu se tourne aussi vers plusieurs pays d'Afrique, dont les représentants se sont récemment rendus en Israël, après les voyages de Netanyahou sur le continent noir.

Décision historique

Benyamin Netanyahou a salué la décision "historique" de Trump, insistant sur le fait que cette annonce ne nuira pas aux efforts de paix avec les Palestiniens.

Le Premier ministre a déclaré qu'Israël était "profondément reconnaissant" envers le président américain pour sa décision "courageuse et juste" de reconnaître la capitale et de lancer les préparatifs pour relocaliser l'ambassade américaine de Tel-Aviv.

M. Netanyahou a aussi affirmé que la décision du président américain ne changerait rien en ce qui concerne les lieux saints des trois grandes religions monothéistes à Jérusalem, affirmant l'engagement israélien à maintenir le "statu quo".

"Israël veillera à toujours faire respecter la liberté de culte des juifs, des chrétiens et des musulmans", a-t-il affirmé.

Jérusalem "est la capitale du peuple juif depuis 3.000 ans, c'est la capitale d'Israël depuis presque 70 ans", a ajouté le Premier ministre, qui a également estimé que la décision de Trump "est un important pas vers la paix".

L'annonce de Trump a également été saluée par les ministres israéliens ainsi que par les principaux membres de l'opposition.

Le discours du président américain a suscité une vague de condamnations au sein de la communauté internationale, alors plusieurs dirigeants arabes ont annoncé que l'initiative américaine pourrait conduire à de nouvelles violences.

Commentaires

(7)

Parlez plutôt de ceux qui ne reconnaissent pas la descision folle de Trump. Ils sont beaucoup plus nombreux

La décision de Trump sera suivie de l’ensemble des pays du monde qui rejettent l’idéologie de la décapitation, du vol et du mensonge. Clairement, ceux qui sont pour la lumière, le progrès et la vie, et les autres qui soutiennent la barbarie et la terreur.

"Parlez plutôt de ceux qui ne reconnaissent pas la decision folle de Trump. Ils sont beaucoup plus nombreux".... forcément au vu du nombre de pays musulmans et de leurs populations, ce sont principalement les musulmans qui sont contre cette bonne décision historique que va suivre bons nombres de pays non musulmans...Depuis qu'Israël gère la ville de JERUSALEM (sa capital) il y a un accès à toutes les religions quelles qu'elles soient alors qu'avant les juifs et les chrétiens ne pouvaient pas prier à JÉRUSALEM. Pour celle et ceux qui ont une faible mémoire ou connaissance, ans le Coran le nom de Jérusalem n'apparait Jamais contrairement à la Thora et la bible ancien testament.

Certes, cette annonce va créer des troubles, et peut-etre même des attentats, mais il faut comprendre l'importance du geste de Trump: - Il ne change rien sur leterrain - il mondtre aux monde arabe qu'il faut cesser de prendre les occidentaux pour des leche-babouche. Il faut que le monde arabe comprenne qu'il ne peut pas tout obtenir, en particulier ce qui ne lui appartient pas. Bien sûr, il y aura les pleutres, les lâches qui souffrent du fameux syndrome de Stockholm. et ils sont legion. A ceux là je dis: faites attention, car en cedant progressivement jusqu'à votre honneur, c'est à moyen terme vos pays que vous allez perdre.

Le plus simple serait qu'Israël devienne le 51ème état des USA. puisque ce soi-disant pays en est déjà le poste avancé au proche-orient. Je dirais même le valet veule et docile !

au précédent commentateur, Je pense que vous ne valez pas la peine qu'on vous reponde

Ça va quand même changer sur le terrain. Je suppose que la nouvelle ambassade sera plus belle.

8Article précédentLes USA ont demandé à Israël de faire preuve de "retenue" après l'annonce de Trump
8Article suivantIl y a trente ans, la première Intifada