Quantcast i24NEWS - Panama: l'envoyé US "plus capable de servir Trump" annonce sa démission

Panama: l'envoyé US "plus capable de servir Trump" annonce sa démission

Le président américain Donald Trump, le 11 janvier 2018 à la Maison Blanche, à Washington
SAUL LOEB (AFP)
"Le moment est venu de rendre ma décision"

L'ambassadeur des États-Unis au Panama, John Feeley, diplomate de carrière et ancien pilote d'hélicoptère de l'US Marine Corps a démissionné, en précisant qu'''il ne se sentait plus capable de servir le président Donald Trump", a rapporté vendredi l'agence Reuters.

"En tant qu'officier, j'ai fait le serment de servir fidèlement le président et son administration de façon apolitique, même si je ne suis pas d'accord avec certaines de ses mesures. Le moment est venu de remettre ma décision", a déclaré M. Feeley dans sa lettre de démission.

"M. Feeley a informé la Maison Blanche, le Département d'Etat et le gouvernement du Panama de sa décision de se retirer pour des raisons personnelles au 9 mars de cette année", a indiqué un porte-parole du Département d'Etat.

Donald Trump était dans la tourmente vendredi après avoir dénoncé lors d'une réunion à la Maison Blanche l'immigration en provenance de "pays de merde", des propos qu'il a partiellement contestés mais qui ont suscité une vague d'indignation à travers le monde.

C'est, comme souvent, via Twitter et à l'aube que le président américain a réagi à cette nouvelle polémique qu'il a créée de toutes pièces et qui le met en difficulté au moment où il tente de trouver un compromis au Congrès sur le dossier sensible de l'immigration.

"Le langage que j'ai utilisé lors de la réunion était dur mais ce ne sont pas les mots utilisés", a affirmé le milliardaire dans une formule ambiguë. Quelques minutes plus tard, le sénateur démocrate Dick Durbin, présent lors de la réunion, assurait pourtant que le président avait bien utilisé "plusieurs fois" l'expression de "pays de merde".

Sollicitée jeudi soir sur ces propos, la Maison Blanche n'avait pas contesté ou démenti. "Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers, mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain", avait-elle simplement répondu par la voix de son porte-parole.

(avec agence)

Commentaires

(1)

Vraiment !

8Article précédentIsraël va fermer sept missions diplomatiques dans les trois prochaines années
8Article suivantIsraël: fausse alerte à la roquette dans des localités proches de Gaza