Diplomatie & défense

Benyamin Netanyahou, Premier ministre de l'Etat d'Israël
Netanyahou fustiqe la tentative de distinguer Israël des implantations; redéployement de Tsahal en Cisjordanie

Capture d'écran

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a eu dimanche des entretiens avec des ministres des Affaires étrangères et des responsables de pays d'Europe de l'Est et des Balkans pour les persuader de s'opposer à la résolution formulée par le Conseil des Affaires étrangères de l'UE qui voudrait accentuer les distintions entre les implantations israéliennes en Cisjordanie, celles du plateau du Golan ainsi que les quartiers de Jérusalem sous contrôle jordanien au 4 juin 1967 et Israël, a confié un haut responsable israélien au journal Haaretz.

Cette résolution devrait être rendue publique lundi à l'issue de la réunion du Conseil.

Le Premier ministre israélien s'est entretenu avec les représentants d la Grèce , de Chypre, de la Bulgarie, de la Hongrie et de la République tchèque auxquels il a demandé de s'opposer à la version actuelle de la résolution, affirmant qu'elle était déséquilibrée et partiale envers Israël.

Selon le responsable israélien qui a souhaité garder l'anonymat, Netanyahou a concentré ses efforts sur ce spays non seulement parce qu'ils sont plus favorables à l'égard de l'Etat hébreu, mais aussi parce que leurs ministres des Affaires étrangères respectifs devaient tenir une réunion séparée en marge du Conseil.

Ce dernier devrait, selon la source israélienne, adopter une résolution par voie de consensus. Les objections de certains pays pourraient reporter la résolution d'un mois ce qui permettrait à Israël de gagner du temps pour tenter d'en tempérer les termes.

Tous les diplomates israéliens en Europe ont reçu pour instructions de s'entretenir avec les responsables des pays dans lesquels ils sont en poste en vue de torpiller le projet.

Au cours de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres dimanche, Netanyahou a espéré que la politique du "deux poids deux mesures" qui est appliquée à Israël et à ses citoyens "ne se poursuivra pas "à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE" la semaine prochaine. "Cette politique de double standard, cette distortion, ces attaques et ces préjugés contre Israël n'aideront pas l'Union européenne à être un partenaire dans les pourparlers au Moyen-Orient, mais plus encore, c'est tout simplement inaproprié et injuste et nous ne l'accepterons pas", a déclaré le Premier ministre.

AFP

Par ailleurs, quatre mois après le début de l'actuelle vague de terrorisme palestinien au cours de laquelle 29 Israéliens ont été assassinés, l'armée israélienne a décidé de modifier le déployement de ses effectifs en Cisjordanie et de reprendre certaines positions abandonnées au cours des dernières années.

Tsahal va réinstaller des garnisons près de Bethléem au sud de la Cisjordanie ainsi que dans le secteur de Naplouse au nord.

En outre l'armée va ajouter des points de contrôle aux abords des villes d'où sont issus la majorité des auteurs d'attentats terroristes.

Le général Gadi Eizenkot, chef d'état-major a donné ordre de déployer quatre bataillons supplémentaires en Cisjordanie.

Le minsitère de la Défense a par ailleurs interdit aux Palestiniens, y-compris les ouvriers et employés, de pénétrer dans les implantations israéliennes de Cisjordanie à la suite de l'attentat de dimanche au cours duquel un femme de 38 ans, mère de 6 enfants a été poignardée à mort par un Palestinien qui travaillait dans la localité d'Otniel à proximité de Hébron.

Les recherches sont toujours en cours, mais selon les autorités, le terroriste aurait réussi à fuir grâce à un complice qui l'attendait en voiture.

2 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte