Quantcast i24NEWS - Israël/primaire travailliste: Avi Gabbay, une victoire "Macronienne"?

Israël/primaire travailliste: Avi Gabbay, une victoire "Macronienne"?

Avi Gabbay, ex-businessman and political newcomer, is elected head of Israel's opposition Labour party taking 52 percent of the votes in the runoff against longtime politician and former party leader Amir Peretz
JACK GUEZ (AFP)
Outsider et "self-made-man", Avi Gabbay aime lui-même se comparer au président français

Le parti travailliste israélien a vivement salué lundi soir la victoire surprise du candidat Avi Gabbay aux primaires, un nouveau départ pour la gauche israélienne selon ses membres, qui ne manque pas de faire écho au scénario français survenu quelques mois plus tôt.

Avi Gabbay a remporté une victoire "Macronienne", a estimé Eldad Yaniv, l’un des membres du parti. Une comparaison qui séduit le nouveau leader qui se revendique lui-même d'Emmanuel Macron et se rêve déjà en futur Premier ministre d’Israël.


Sa carrière professionnelle a débuté au sein du prestigieux département du budget du ministère des Finances. Il est ensuite passé dans le secteur privé où il est devenu directeur général du groupe Bezek, un géant des télécommunications.

C'est en 2014 que ce cinquantenaire fait son entrée en politique en se ralliant à Moshe Kahlon, actuel ministre des Finances qui avait quitté le Likoud du Premier ministre Benyamin Netanyahou pour former un parti de centre-droit Koulanou. Gabbay a rejoint le parti travailliste en décembre dernier.


Profil d'Avi Gabbaï, nouveau chef du parti... by i24news-fr

Issu du secteur privé et du secteur public, ancien ministre du Budget, outsider, "self-made-man", novice dans l’exercice du pouvoir, et peu enclin aux clivages politiques mais de sensibilité centriste, les nombreuses ressemblances sont nombreuses entre Avi Gabbay et Emmanuel Macron.

La victoire inattendue de M. Gabbay à la tête de la gauche israélienne rappelle à d'autres égards les scénarios des primaires de la droite et du PS, qui avaient vu les outsiders François Fillon et Benoît Hamon remporter l'élection, évinçant les têtes d'affiches.

Lundi soir, Avi Gabbay a remporté les primaires avec 52% des voix contre 48% pour son adversaire Amir Peretz, ancien chef du parti.

JACK GUEZ (AFP)

"A tous ceux qui ont cru que le Parti Travailliste n’était pas une alternative au gouvernement, à tous les citoyens d’Israël qui ont perdu l’espoir dans le changement, la réponse est cette soirée", a déclaré Gabbay dans son discours de victoire à Tel Aviv.

"Nos chemins nous conduirons à diriger une nouvelle administration en Israël… J’appelle tous les citoyens israéliens à me rejoindre", a-t-il ajouté.

Avec l'élection de Gabbay à la tête du parti travailliste, la gauche israélienne historique a ainsi emprunté un virage vers le centre, qui devrait mettre en difficulté l'actuelle formation centriste Yesh Atid dirigée par l'ex-ministre Yair Lapid.

Les défis qui attendent le tout nouveau chef de l'opposition sont de taille: reconstruction d'une gauche explosée et inaudible mais aussi redynamisation du parti pour tenter de séduire un électorat plus large qui se mobilisera aux prochaines élections.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(3)

Bien, le Président Macron dit que la France s inscrit dans sa ligne traditionnelle à l égard d Israël qui lui semble ? être la juste voie à savoir la condamnation des implantations comme obstacle à la paix et passe sous silence les querelleurs et teigneux perpétuels que sont les palestiniens auprès des instances internationales d une part et, à l égard d Israël d autres part avec leurs tunnels et leurs roquettes gardées en reserve. Donc j espère qu' il ne s inspire que du côté tenace du président et non de ses idées pour Israël. Je garde espoir que la France soit juste à l égard d Israël en reconnaissant la pénibilité que représentent les Palestiniens pour les Israéliens avec comme dernier coup bas un Hebron privatisé alors que le caveau des patriarches est aussi juif que les ballot de Chabbat. Que demain les hallot ne soient pas déclarées l emblème du Christia.nisme ce serait tout aussi fou.

La gauche est foutue. Vous pouvez faire autant d exubérance dans le monde politique rien n y fera. De plus la girouette de Gabbay. Qui un jour est au likoud un autre dans un autre parti et un autre jour chez les travaillistes. J espère qu il reste fidèle à sa femme

La nouvelle coqueluche des media, pris par la bulle Macronmania qui va être mise à toutes les sauces, il peut rêver, il ne verra jamais la victoire aux élections!

8Article précédentIsraël: Avi Gabbay remporte les primaires du Parti travailliste
8Article suivantIsraël: le parti travailliste devance le parti centriste Yesh Atid (sondage)