Quantcast i24NEWS - "La gauche a oublié ce que cela signifie d'être Juif " (Avi Gabbay)

"La gauche a oublié ce que cela signifie d'être Juif " (Avi Gabbay)

Avi Gabbay speaks to supporters following his victory in Tel Aviv, Israel, Monday, July 10, 2017
AP Photo/Tsafrir Abayov
"Nous sommes Juifs et nous devons parler de nos valeurs juives"

Le leader du plus grand parti de gauche en Israël, le parti travailliste (Union sioniste), Avi Gabbay, a déclaré lundi soir que "la gauche a oublié ce que cela signifie d'être Juif ", lors d’une conférence à des étudiants de l’université Ben Gurion à Be'er Sheva.

Avi Gabbay a repris les propos soufflés par le Premier ministre Benyamin Netanyahou à l'oreille du rabbin cabaliste Kadouli en 1997 et qui avaient déjà fait scandale à l'époque.

"En 1997, Bibi a déclaré que 'la gauche a oublié ce que cela signifie d'être Juif', Vous savez ce que la gauche a fait en réponse ? Ils ont oublié d’être Juifs. Comme pour dire: 'D'accord, vous dites ça de nous, donc à partir de maintenant nous allons seulement être des libéraux', mais c'est faux."

"Les gens ressentent que je suis proche des valeurs juives. Nous sommes Juifs. Nous vivons dans un Etat juif. Je pense aussi que l’un des problèmes des membres du parti travailliste est qu’ils s'éloignent de ça", a-t-il ajouté. "Nous sommes Juifs et nous devons parler de nos valeurs juives", a-t-il martelé.

"Il n'y a aucune contradiction entre le Judaïsme et les valeurs libérales, et toute la communauté juive ne souhaite pas s'incliner devant les versions Haredi (ultra-orthodoxe) ou religieuses sionistes du Judaïsme", a répliqué sur twitter Zehava Gal-On, la cheffe du parti de gauche Meretz.

Interrogé sur une possible défaite face au chef du parti Yesh Atid, Yair Lapid, le leader de l’Union sioniste a surpris l’assemblée en révélant que si ce n’est pas en tant que "numéro un", il se contenterait toutefois siéger au sein d’une coalition au Parlement en tant que "numéro deux".

Gil Cohen Magen (AFP/File)

"Je ferais tout pour être Numéro Un. S'ils ne me choisissent pas, je veux être le Numéro Deux pour apporter un changement. La chose la plus importante est de faire la différence", a révélé Gabbay.

Coutumier des propos polémiques, le mois dernier, le leader de la gauche avait créé la confusion au sein de son parti, déclarant ne pas voir la nécessité d'évacuer les implantations dans le cadre d'un futur accord de paix.

"S'il y a un accord de paix, alors pourquoi évacuer? La dynamique dans laquelle nous sommes, considérant que le rétablissement de la paix passe par l'évacuation des implantations, peut ne pas être correcte. Dans un accord de paix, des solutions peuvent être trouvées qui ne nécessitent pas d'évacuation", avait déclaré Gabbay.

Les députés de l'opposition ont rapidement pris leur distance avec ces propos. "Nous devrons nous séparer des Palestiniens, nous devrons évacuer les implantations avec douleur et tristesse", avait commenté le député de l'Union sioniste, Nachman Shai.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(3)

Pensez vous vraiment un millionième de seconde que l'homme grand et reconnu mondialement qu’était Rav Kadouri (Zatsal) ne pesait pas ses mots et lettres qu'il prononçait? Il y a 100000% de vérité dans ses propos car quiconque vient en Israël peut l’affirmer: Les gauchistes Israéliens ont oublié simplement pourquoi un juif est un juif et pourquoi il doit le rester. Mais si ce n'est pas un Rav qui le rappelle, les autres peuples se sont fait et se feront toujours un devoir (et pour certain même un plaisir) de le rappeler de manière plus brutale.

Ce n'est pas le Rav qui tenait ces propos, c'est Netanyahou lui-même. Voir cassette diffusée sur la 2. Si les libéraux en viennent à se déchirer aujourd'hui pour savoir s'ils sont Juifs et quelle sorte de Juifs, on pourrait presque dire qu'il y a du progrès... Car pendant des décennies, ils avaient plutôt tendance à s'en cacher et à gommer toute référence au judaïsme y compris dans l'éducation.

Cet homme va t'il enfin ramener les gauchistes à la raison et revenir à leurs origines, sionistes et soco-juifs, fiers de leur Etat d'Israël!

8Article précédentIsraël: un texte visant protéger les Premiers ministres voté en première lecture
8Article suivantIsraël: un ministre menace de démissionner au nom du shabbat