Société

Le Grand rabbin séfarade d'Israël Yitzhak Yosef
"Les non-Juifs ne devraient pas pouvoir vivre en Israël", déclarait samedi soir Yitzhak Yosef

Le Grand rabbin séfarade d'Israël a publié mardi un communiqué dans lequel il tient à préciser les propos qu'il a tenus samedi dernier lors d'un prêche sur les non-Juifs qui n'auraient pas leur place en Israël.
Il s'agissait, selon Yitzhak Yosef, d'une "approche théorique" et de la notion de résident telle qu'elle était interprétée par Maïmonide.

"Il est évident qu'il ne peut y avoir de nos jours aucune loi qui puisse justifier l'expulsion d'Israël de ceux qui ne sont pas juifs", peut-on encore lire dans le communiqué du Grand Rabbin qui rappelle avoir fait partie de ceux qui ont affirmé qu'on n'a "pas le droit de tuer un terroriste qui a été neutralisé et qu'il faut le remettre aux représentants de la loi".

Le Grand rabbin séfarade d'Israël Yitzhak Yosef avait déclaré samedi au cours d'un prêche que les non-Juifs ne devraient pas pouvoir vivre en Israël s'ils ne se soumettaient pas à sept obligations prescrites par la loi juive.

"Selon la loi juive, les "Gentils (non-Juifs, ndlr) ne devraient pas vivre en Israël. Si un non-Juif n'accepte pas de respecter les lois noahides (Les Sept Lois de Noé sont une liste de sept impératifs moraux qui auraient été données, d'après la tradition juive, par Dieu à Noé comme une alliance éternelle avec toute l'humanité, ndlr), nous devrions l'envoyer en Arabie saoudite. Lorsque qu'arrivera la véritable et complète rédemption, c'est ce que nous ferons", a déclaré le Grand Rabbin séfarade.

"La seule raison pour laquelle les non-Juifs ont été autorisés à vivre dans l'Etat juif a été le fait que le Messie doit encore arriver. Si nous étions fermes, si nous avions le pouvoir de régir, c'est ce que nous devrions faire. Mais le fait est que nous ne sommes pas fermes et que nous attendons l'arrivée du Messie", a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois, à l'instar de son père, le rabbin Ovadia Yosef, mentor du parti ultra-orthodoxe séfarade Shas et décédé en 2013, que le Grand rabbin Yitzhak Yosef, émet des commentaires controversés.

Il y a deux semaines, il déclarait que les Israéliens devaient tuer les terroristes armés de couteaux sans craindre la loi ni se préoccuper de la Cour suprême.

Au début de l'année 2015, il a dénoncé avec force l'usage des smartphones, relatant un "incident":

"Alors qu'un téléphone sonnait au moment où il prononçait un sermon, Yosef a dit à son propriétaire, un étudiant, d'apporter un bol d'eau. "Il a apporté le bol d'eau et l'a mis sur le bureau. Je l'ai plongé dans l'eau, il a barboté et a disparu. Le téléphone a disparu ", a répété le Grand Rabbin.

Son père, le Grand rabbin Ovadia Yosef, fut également coutumier de déclarations controversées sur des sujets comme l'incorporation des femmes dans Tsahal et la Shoah.

8 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte