Société

Israel's Education Minister Nathtali Bennett speaking to i24news at OECD's education summit in Jerusalem
Selon le ministère, les salaires n'ont été que partiellement payés en raison d'une "erreur de comptabilité"

Des centaines d'enseignants israéliens ont affiché leur mécontentement mercredi matin devant le ministère de l'Education à Tel-Aviv, se plaignant de n'avoir reçu qu'une partie de leur salaire du mois de septembre.

Plusieurs enseignants ont ainsi indiqué avoir reçu 3.000 shekels (684 euros) de moins que leur salaire habituel.

Lors de la manifestation, les professeurs ont exhorté le ministre de l'Éducation Naftali Bennett a versé la partie du salaire non-rétribuée. "Bennett ne t'excuse pas, paye", pouvait-on lire sur les pancartes de certains manifestants.

"C'est insultant, dégradant, et ça nous laisse avec le sentiment que nous sommes des travailleurs de seconde classe", a affirmé un enseignant avant la manifestation.

"Le ministère de l'Éducation exige que nous soyons les meilleurs. Par conséquent, nous exigeons de notre côté l'excellence de la part du ministère de l'Education pour qu'ils nous payent à temps et intégralement", a-t-il ajouté.

"Nous ne demandons pas plus que ce à quoi nous avons droit", a déclaré au site d'informations Ynet Tal Kanias, l'un des organisateurs de la protestation. "Nous voulons que nos salaires soient versés pour notre travail. Le ministre de l'Education a l'opportunité de corriger cette injustice historique", a-t-il ajouté.

Selon le ministère de l'Education, les salaires n'ont été que partiellement payés en raison d'une erreur de comptabilité.

Naftali Bennett a admis dans une vidéo publiée sur Facebook qu'il s'agissait d'"un problème grave".

Il a affirmé qu'il avait personnellement demandé à son ministère de payer les sommes dues aux enseignants et a promis des solutions à court et long terme pour que le problème ne se reproduise plus.

"La colère des enseignants est justifiée (...) ils recevront leur salaire en totalité et dans les temps", a-t-il affirmé à Ynet.

Bennett et d'autres responsables du ministère de l'Education n'étaient pas à leur bureau au moment de la manifestation, en raison de la fête de Souccot.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte