Société

Personnel survey the remains of a house near Nataf as a forest fire burns in the background
Le gouvernement envisage de demander de l'aide à la Grèce et à la Croatie

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré mercredi que des éléments laissent penser que les incendies qui ravagent le pays depuis deux jours sont d'origine criminelle.

"Il y a des preuves d'incendie criminel", a déclaré Netanyahou alors qu'il visitait le centre de contrôle des incendies près de Zichron Ya'acov, où il a été informé des efforts continus pour étouffer les 220 foyers recensés, par le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan et le chef de la police Roni Alsheich.

"Notre premier objectif est de sauver des vies et je demande aux résidents de faire exactement ce que les autorités leur demandent. Notre deuxième objectif est d'éteindre les feux ", a déclaré Netanyahou aux journalistes. Il n'a toutefois pas donné de détails supplémentaires sur les présomptions d'incendie criminel.

Un combattant du feu de Jérusalem a déclaré à la radio de l'armée que deux incendies dans la région de la capitale avaient probablement été causés par négligence et qu'ils n'étaient pas délibérés. Cependant, a-t-il dit, des incendies dans d'autres régions du pays ont peut-être été provoqués délibérément.

Screenshot courtesy Israel Police Foreign Spokesperson

La police a arrêté quatre ouvriers qui travaillaient sur une route où l'un des incendies a éclaté. Ils sont soupçonnés d'avoir négligemment allumé un feu

Au cours des dernières 36 heures, les équipes de lutte contre les incendies sont engagés dans un combat acharné contre les feux qui ont été largement alimentés par le temps sec et les vents violents, malgré les avions bombardiers d'eau supplémentaires qui doivent venir de Grèce, de Croatie, de Russie ou encore d’Italie.

Israel Police Spokesperson

Les pays ont répondu positivement à la demande du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

"J'ai demandé une hausse immédiate de la demande concernant les avions", a déclaré Netanyahou lors de sa visite dans le nord, rappelant que pendant l'incendie du Mont Carmel il y a six ans, des dizaines d'avions avaient été envoyés en Israël depuis les Etats-Unis et divers pays d'Europe pour aider à combattre les flammes. Depuis, Israël a créé son propre escadron d'avions de lutte contre l'incendie.

"Aujourd'hui, parce que nous avons notre propre escadron, nos besoins ne sont pas aussi importants, mais il y a peut-être des besoins pour un certain nombre d'avions supplémentaires que nous avons demandé à nos voisins", a-t-il dit.

Selon les pompiers israéliens, la vague d'incendie qui frappe le pays est la plus violente depuis l'incendie du Carmel de 2010.

Celui-ci avait coûté la vie à 44 personnes, est à ce jour le plus meurtrier de l’histoire du pays. Le feu qui s’était déclaré sur le Mont Carmel au sud de Haïfa, avait brûlé près de 5.000 hectares de terre et détruit 74 habitations.

Mercredi, les pompiers ont combattu un grand incendie dans les collines de Jérusalem, qui a obligé les habitants du village de Nataf, à l'ouest de la capitale, d'évacuer leurs maisons.

"Des prochains jours difficiles"

Plusieurs incendies ont éclaté entre lundi soir et mardi dans le nord d'Israël, conduisant à l'évacuation de plusieurs centaines d’habitants et la mobilisation massive de sapeurs-pompiers.

Le temps sec et les vents violents n’ont cessé d’attiser les flammes, compliquant la tâche des équipes de pompiers au sol et dans les airs.

"Ces derniers jours ont été très difficiles, nous nous attendons à ce que les prochains le soient également", a affirmé le chef de la police Roni Alsheich.

Jeff Smith/ i24news

Les services de secours du Magen David Adom ont indiqué sur leur page Facebook se préparer à une aggravation des conditions.

"En raison des conditions météorologiques et de la situation préoccupante des incendies, les équipes du MDA ont déployé des renforts dans les zones à risques à travers le pays, et sont préparées à répondre en cas de besoin", a précisé le MDA dans sa publication, quelques heures avant la déclaration de nouveaux feux en Cisjordanie, en Galilée, à Nahariyah (Nord), et sur les collines de Jérusalem.

Selon la radio israélienne, au moins dix maisons ont été détruites par les flammes et le MDA fait état de 13 personnes, dont 2 enfants et 2 nourrissons, hospitalisées en urgence pour inhalation de fumée.

Les autorités ont demandé aux résidents évacués de ne pas retourner chez eux avant vendredi par mesure de sécurité.

Mercredi matin, de nouveaux feux se sont déclarés près de Kiryat Gat et du Kibboutz Revadim dans le sud d’Israël, ainsi que dans des villages près de Saint Jean d'Acre et d'Atlit dans le nord du pays.

Dans le même temps en Cisjordanie, un incendie faisait rage près des implantations de Dolev et de Rosh Tzurim, où certaines équipes ont dû rester sur place toute la nuit pour lutter contre les flammes.

Les équipes de pompiers ont cependant réussi à éteindre un incendie qui a éclaté lundi près de Neve Shalom, entre Jérusalem et Tel Aviv.

1 Commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte