Société

Le chef de l'Agence juive pour Israël, Natan Sharansky, lors d'un discours à l'Assemblée générale des fédérations juives d'Amérique du Nord à Washington, le 9 novembre 2009
Sharansky a souligné que les Juifs du monde entier se battent pour Israël de différentes manières

Le président de l'Agence Juive, Natan Sharansky, a déclaré jeudi que l'État d'Israël ne parvient pas à dialoguer avec les Juifs de la diaspora, jugeant cette situation d’être une grave menace pour la solidarité juive.

Sharansky a pris la parole lors d'une conférence de l'Institut de la démocratie d'Israël consacrée au concept de "réévaluation des frontières de l'identité juive", dans lequel un éventail de personnalités, de dirigeants religieux et d'universitaires ont examiné la question sous différents angles.

"Les communautés peuvent être différentes, mais si elles sentent faire partie d'un processus historique, alors cela peut être la base de la solidarité", a déclaré Sharansky.

Il a souligné que les Juifs du monde entier se battent pour Israël de différentes manières, en particulier contre la campagne de boycott envers l'État hébreu, affirmant cependant qu'Israël n'accorde pas de légitimité à une grande partie de ces Juifs.

Par ailleurs, Sharansky a fait référence à la guerre acharnée sur le culte, notant que les dirigeants juifs progressistes et les représentants de l'establishment religieux d'Israël ne se rencontrent jamais face à face, mais parlent plutôt via un médiateur.

"Ce manque de dialogue est très nuisible et constitue une véritable menace", a déclaré M. Sharansky.

"Le fait que jusqu'à présent nous ayons réussi à préserver la solidarité des Juifs non orthodoxes avec Israël est dû à notre histoire partagée, mais cela ne durera pas éternellement", a-t-il averti.

Rabbi Yaakov Medan, un éminent dirigeant religieux et doyen de la Yeshiva de Har Etzion, a quant à lui déclaré que l'identité juive devrait être renforcée par les ancêtres bibliques, par le "pouvoir de Brit Mila (circoncision) et par la puissance de la "montée au Mont Moriah".

"Si nous allons seulement dans le sens de la nouvelle culture juive, alors je suis très préoccupé par la préservation de l'identité juive", a conclu Medan.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte