Quantcast i24NEWS - Jérusalem: 8 juifs orthodoxes protestant contre le service militaire obligatoire arrêtés, plusieurs policiers blessés

Jérusalem: 8 juifs orthodoxes protestant contre le service militaire obligatoire arrêtés, plusieurs policiers blessés

Ultra-Orthodox demonstrators
La Cour suprême a annulé mardi un texte exemptant les ultra-orthodoxes du service militaire

Huit juifs ultra-orthodoxes ont été arrêtés et plusieurs policiers ont été blessés dimanche à Jérusalem lors de manifestations pour protester contre l'arrestation du fils d'un rabbin qui aurait déserté l'armée israélienne.

La police a affirmé avoir été attaquée par des hommes ultra-orthodoxes, qui leur ont également jeté des pierres, blessant sept agents, selon le site d'informations Walla.

Toutefois, une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux montre un policier lancer un homme à terre de force, puis en pousser un autre, sans qu'il n'y ait eu de provocation visible, bien que les images précédant l'altercation n'aient pas été enregistrées.

La police a indiqué qu'une enquête interne a été ouverte concernant cet incident.

Deux manifestants ont été évacués vers l'hôpital, dont un garçon de 16 ans blessé à la tête souffrant d'un saignement interne, selon le site religieux d'informations Srugim.

"C'est une émeute particulièrement violente qui a eu lieu à Jérusalem par des centaines d'ultra-orthodoxes qui ont manifesté, ont bloqué une intersection centrale avec leur corps, ont agressé la police et ont violé l'ordre public. Certains manifestants ont jeté des pierres et d'autres objets sur la police", a déclaré un porte-parole de la police israélienne à Ynet.

"En réponse, la police a été obligée d'utiliser des mesures de dispersion pour arrêter neuf émeutiers, tout en essayant d'empêcher la poursuite de la manifestation violente et illégale, ainsi que le blocage des routes", a-t-il ajouté.

Le fils d'un rabbin aurait été arrêté par la police militaire pour avoir déserté ou désobéit à une convocation de l'armée, ce qui a été à l'origine de la manifestation.

i24NEWS

Décision de la Cour suprême

La manifestation de centaines de juifs ultra-orthodoxes s'est tenue à Méa Shéarim, un quartier religieux dans l'ouest de la ville sainte, à l'appel d'un groupe connu pour sa ligne dure, Eda Haredit.

Des rabbins ont prononcé des discours en yiddish tandis qu'une bannière indiquait: "Nous sommes juifs et nous ne nous engagerons pas dans l'armée sioniste".

La Cour suprême a annulé mardi un texte exemptant les ultra-orthodoxes du service militaire, provoquant le mécontentement de cette puissante communauté qui représente 10% de la population.

La Cour a toutefois suspendu cette décision pour un an, un délai qui pourrait permettre au gouvernement de Benyamin Netanyahou, pour lequel le soutien des ultra-orthodoxes est vital, de mettre en place une nouvelle loi.

Obligatoire sauf exception, le service militaire, généralement accompli à l'âge de 18 ans, est de deux ans et huit mois pour les hommes et de deux ans pour les femmes.

Le service militaire des ultra-orthodoxes, censés observer strictement les règles du judaïsme dans tous les aspects de la vie quotidienne et spirituelle, fait depuis longtemps débat en Israël.

Un juif orthodoxe de Jérusalem, qui avait été identifié par la police dans une vidéo brûlant l'effigie d'un soldat de l'armée israélienne en mai, a été arrêté en septembre dernier, selon la police israélienne.

En mars dernier, des juifs ultra-orthodoxes avaient symboliquement pendu lors de la fête de Pourim des mannequins de soldats dans les rues d'un quartier religieux de Jérusalem pour protester contre le service militaire obligatoire.

(avec agence)

Commentaires

(2)
Innocent

C'est Tsahal qui leur permet de vivre tranquille C'est incompréhensible ce comportement

Franck

Et pourquoi pas mettre en place une police politique , supprimer les élections et ainsi être bien dans l'ambiance des autres pays totalitaires de la région goliat ?

8Article précédentIsraël: l'Etat prévoit une loi autorisant l'adoption pour les couples gays
8Article suivantMur des Lamentations: Netanyahou maintient le gel sur l'espace de prière mixte