Quantcast i24NEWS - Eilat: un projet hôtelier sous-marin pharaonique suscite la polémique

Eilat: un projet hôtelier sous-marin pharaonique suscite la polémique

An aerial illustration of how the underwater hotel in Eilat could look.
Studio Libeskind
"Ecologiquement parlant, c'est la destruction pure et simple du récif"

Et si la tendance du luxe de Dubaï atteignait les côtes israéliennes d'Eilat? Un impressionnant complexe hôtelier de luxe construit sur l'eau qui propose à ses clients de remplacer la traditionnelle vue sur mer pour une vue sous-mer. Troquer les voisins de chambre trop bruyants pour de somptueuses capsules nichées à 15 mètres de profondeur et entourées du magnifique récif corallien de la mer rouge.

C'est effectivement ce à quoi pourrait ressembler le nouveau littoral d'Eilat si le projet de l'architecte américain mondialement connu Daniel Libeskind venait à voir le jour. Les plans de cet impressionnant hôtel sous-marin ont été récemment présentés à un comité spécial de la ville d'Eilat par le cabinet d'architecture de M. Libeskin, Studio libeskind, rapporte le journal Haaretz.

Studio Libeskind

Le projet hôtelier imaginé par M. Libeskin, architecte de la tour One World Trade Center, du nouveau musée de l'Holocauste à Ottawa, ou encore de l'Occitanie Tower à Toulouse, est estimé à 200 millions de shekels (environ 48.7 millions d'euros). Il devrait s'étendre sur 25.000 mètres carrés et abriter entre 82 et 106 chambres luxueuses.

Bien que la perspective de ce projet faramineux semble enthousiasmante, elle pose toutefois de sérieuses problématiques environnementales et économiques.

"En termes socio-économiques, c'est du vol manifeste. C'est actuellement une plage qui est ouverte au public et qu'ils vont privatiser", s'est d'abord révolté le directeur de l'Inter-University Institute of Marine Sciences d'Eilat, le professeur Amatzia Genin, cité par Haaretz.

"Ecologiquement parlant, c'est la destruction pure et simple du récif. Il est important de noter qu'il y a là-bas un récif exceptionnel avec une richesse de coraux et de poissons rares. Les courants sont lents et la moindre pollution de l'eau, comme avec du métal, stagnera. Si cet hôtel est construit, le récif sera détruit immédiatement", a ajouté le professeur.

Jessi Satin/i24news

Par ailleurs, alors que la ville d'Eilat peine à séduire de nouveaux touristes, un hôtel de cette envergure est-il une aubaine ou un désastre annoncé?

Bien que la ville reste une destination prisée des touristes locaux, Eilat peine à se remettre de la crise qu'elle traverse depuis 2014, suite notamment à la guerre de Gaza. Après une année 2015 très difficile - 46% de fréquentation en moins par rapport à l'année précédente - la station balnéaire a peu à peu été délaissée par les touristes internationaux, au profit d'autres destinations moins onéreuses.

Hormis les multiples opérations de communications et de marketing à gros budget pour tenter de séduire à nouveau les touristes du monde entier, plusieurs plans de sauvetage ont été présentés par le ministère du Tourisme, dont l'ouverture de casinos et la création d'un nouvel aéroport afin de "sauver la ville d’Eilat de la faillite économique".

Pour l'architecte d'Eilat, Yisrael Hayun, le projet de M. Libeskin est l'opportunité de redynamiser le tourisme dans la ville. "Tout le monde est en faveur d'une nouvelle idée qui permettra de ramener les touristes dans la ville", a-t-il dit à Haaretz.

Studio libeskind

"Eilat est coincée dans le temps et propose les mêmes divertissements depuis des années. Nous pensons à l'innovation urbaine. Nous souhaitons également promouvoir des projets de renouvellement urbain", a précisé l'architecte.

"N'oubliez pas que 80% de notre économie repose sur le tourisme", a-t-il noté.

Commentaires

(4)

c pas trop intelligent ce projet, comme si il manquait des terrains à construire. il serait plus intelligent d investir dans un hôtel grand luxe dans le désert a proximité d eilat avec accès voix rapide a la mer avec navettes voiturette électrique ou speed train électrique ou vélo électrique. ça permettrait à Eilat de s étendre.

si Israël avait conservé le Sinaï, il y aurait de la place pour de beaux petits hôtels.

c’est exceptionnel que je sois contre une construction Israélienne, mais là, c’est la fin annoncée de la vie sous-marine à Eilat.

Ils ont "oublié" que Eilat ne se situe sur la Mer Rouge mais sur un petit bras relativement minuscule de cette mer fermée qui n'est pas brassée par les courants sous-marins, de sorte que la moindre pollution serait dramatique pour l'environnement; le béton qui serait coulé dans l'eau pour fixer les bâtiments se répandrait de partout en envelopperait le récif ainsi que sa faune et sa flore; il faut être un peu dérangé du cerveau pour imaginer un chantier de cette envergure qui détruirait définitivement le cœur qui fait tout l'intérêt de ce site touristique.

8Article précédentContre le harcèlement sexuel en boîte de nuit, une ONG israélienne s'engage
8Article suivantLa Cour suprême autorise certains commerces de Tel Aviv à ouvrir le Shabbat