Quantcast

Un rabbin israélien incite à “mettre feu aux églises”

Un garde-frontière repousse des membres de Lehava, dont le chef Bentzi Gopstein (2e à g), qui tentent d'accéder à l'esplanade des Mosquées, temporairement fermée au public, le 30 octobre 2014
Jack Guez (AFP/Archives)
Le rabbin Gopstein du courant radical Lehava estime que ses propos ont été sortis de leur contexte

Le rabbin israélien Gentzi Gopstein, une figure extrémiste du courant radical Lehava, a déclaré mardi denier qu’il soutient les incendies d’églises lors d’un débat sur l’idolâtrie. L’organisation Lehava d’extrême-droite se bat contre l’assimilation et contre le prosélytisme.

Selon une loi du Deutéronome, cinquième livre de la bible hébraïque, il faut détruire l’idolâtrie existant sur la terre d’Israël. Cette loi était le sujet principal du débat organisé dans le centre Wolfson d’études de religion juive à Jérusalem.

Certaines autorités rabbiniques, dont l'érudit médiéval Maimonide, avait à l’époque jugé qu'en raison de divers aspects de la pratique et la théologie chrétienne, le christianisme est une idolâtrie.

Dans un enregistrement obtenu par le site israélien “Kikar Hashabbat”, le rabbin Gopstein répond positivement à la question de savoir s’il est pour ou contre l’incendie des églises. “Bien sûr [que je suis pour]… Maimonide a-t-il demandé de les détruire, oui ou non? L’idôlatrie doit être détruite.”

Après la publication de cet enregistrement, Gopstein a publié un communiqué affirmant que ces déclarations ont été faites uniquement dans le cadre théorétique de la loi juive.

“Ces allocutions ont été faites lors d’un débat sur les opinions de Maimonide sur la chrétienté. Au cours de ce débats, j’ai expliqué que selon Maimonide, l’idolâtrie doit être détruite”, peut-on lire dans ce communiqué.

“J’ai souligné à plusieurs fois que je n’appelais en aucun cas à entreprendre des actions mais que du point de vue de Maimonide, il incombe au gouvernement à mener ces actions et non pas aux individus.”

“Je comprends qu’il y ait en ce moment des critiques sur la droite et qu’il y ait des tentatives de nous piéger mais je conseille plutôt d’enquêter sur ceux qui prêchent dans les mosquées ou sur Ahmed Tibi ou Haneen Zoabi [deux parlementaires arabes israéliens]”.

Ces déclarations viennent en effet dans un contexte tendu après l’attaque au couteau par un juif orthodoxe lors de la Gay Pride de Jérusalem et l’incendie criminel ayant brûlé vif un bébé palestinien en Cisjordanie.

Plusieurs figures des organisations juives extrémistes ont été arrêtés au cours des dernies jours en Israël.

Gopstein est connu pour ses positions extrémistes sur le conflit israélo-palestinien, le mariage ou l’homosexualité.

La semaine dernière, le groupe Lehava avait manifesté contre le défilé de la Gay Pride à Jérusalem au cours duquel six personnes ont été poignardés dont deux sont mortes suites à leurs blessures. Durant cette manifestation, Gopstein avait comparé l’homosexualité à la pédophilie.

Commentaires

(1)

Brûler des églises ??? Nan mais ça va pas ou quoi ? Chacun a le droit d'avoir accès à son lieu de culte quelque soit l'endroit où il se trouve.

8Article précédentArraba: le village arabe israélien de l'excellence des études
8Article suivantUn tumulte dans la ville arabe de Sakhnin oblige Netanyahou à annuler sa visite