Les supporters du Beitar Jerusalem interdits de brandir des drapeaux israéliens

Le défenseur de Saint-Etienne Kevin Malcuit (c) à la lutte avec Marcel Heister (d) du Beitar Jerusalem en retour des barrages de l'Europa League à Geoffroy-Guichard, le 25 août 2016
ROMAIN LAFABREGUE (AFP)
Saint-Etienne sort l'équipe de la capitale israélienne de l'Europa League après un match nul (0-0)

Les agents qui assuraient la sécurité du match Saint-Etienne / Beitar Jérusalem jeudi soir au stade Geoffroy-Guichard, ont interdit les supporters du club israélien de rentrer dans l'enceinte avec leurs drapeaux bleus et blancs, rapporte le site d'information sportive One.

En revanche, précise le site, les supporters stéphanois ont pu brandir des drapeaux français, mais aussi des drapeaux palestiniens.

Avant le match, qui a vu Saint-Etienne se qualifier pour la phase de poules de l'Europa League, la préfecture de la Loire a renforcé le dispositif de sécurité en créant une zone de protection autour du stade Geoffroy-Guichard, considérant le risque d'affrontement entre supporters des deux équipes comme "très élevé".

Dans l'après-midi, des militants pro-palestiniens se sont rassemblés devant la mairie pour dénoncer la politique israélienne à l'occasion de la venue du Beitar.

Malgré le match nul (0-0), Saint-Etienne s'est qualifié pour la troisième fois consécutive pour la phase de poule de l'Europa League.

Pourtant, les Verts ont failli laisser échapper un ticket qui leur paraissait promis.

Ils ont été réduits à dix à la suite de l'exclusion de Ruffier, dans les derniers instants d'une première période ratée, pour un mauvais geste commis sur l'attaquant Etey Shechter, coupable de son côté d'une grotesque simulation.

Sur l'action, Shechter avait heurté les deux pieds en avant le portier stéphanois dont la réaction a été inappropriée.

L'avant-centre du Beitar avait peu avant déjà simulé un penalty devant Florentin Pogba (27e).

Toutefois, ce carton rouge a trouvé son origine dans la mauvaise performance de l'ASSE durant les 45 premières minutes au cours desquelles l'équipe israélienne a su se montrer dangereuse profitant de la faiblesse de l'entrejeu des Verts et de l'inefficacité de son attaque.

Le Beitar a été dangereux sur deux tirs de Marcel Heister puis d'Oz Raly, sur lesquels le portier Jessy Moulin se montrait vigilant (51e, 55e) comme sur un coup franc tiré par Omer Atzily (89e).

Une ultime tentative d'Idan Vered passait encore juste au dessus (90e).

Mauvaise période pour le football israélien. Car avant l'élimination du Beitar, c'est l'Hapoël Beer Sheva qui avait été battu par le Celtic Glasgow la semaine dernière, le privant d'une participation pour le prestige à la Ligue des champions.

L'équipe du Néguev, championne d'Israël en titre, pourra toutefois se consoler en Ligue Europa, où elle a été reversée, après son échec en barrage.

(avec agences)

Commentaires

(7)

La France interdit elle les drapiez français dans les stades ? Honte à eux Ils veulent tuer Israël par tous les moyens mais Israel hai

OPopov

J imagine le genre de racaille qui assure service d'ordre!!! L UEFA doit impérativement sanctionner et sévèrement !

OPopov

J imagine le genre de ra caille qui assure le service d'ordre ... L UEFA doit impérativement sanctionner

Il aurait juste fallu l'annoncer : depuis quelques temps, la France a déclaré la guerre à l'état d'Israël. On se voile la face... avec des burkini et dans les faits, on combat Israël pour calmer les vrais ennemis des français.

Pourtant les supporters stéphanois ont brandi des drapeaux palestiniens deux poids deux mesures

Marczen

C'est une honte .

Sadlig

La France et son son passé de collabo...... Aucune dignité....Bien triste! !!! Et pourtant je ne suis ni Juif ni Israélien.....

8Article précédentJO-2016: le nageur US Lochte inculpé au Brésil pour "dénonciation mensongère"
8Article suivantIsraël: Yarden Gerbi récolte 52.000 dollars pour les enfants cancéreux