Quantcast i24NEWS - Jeux paralympiques: l'équipe algérienne de goalball refuse d'affronter Israël

Jeux paralympiques: l'équipe algérienne de goalball refuse d'affronter Israël

Israel's women's goalball team competes at the Rio Paralympics, September 9, 2016
Israel Paralympics Committee/Facebook
"L'absence de l'équipe algérienne pourrait être prise comme une forme de protestation politique"

L'Algérie a réitéré son refus catégorique de "tout contact" avec Israël lors des Jeux paralympiques de Rio.

L'équipe féminine algérienne de goalball a refusé samedi d’affronter ses adversaires israéliennes, en prétendant avoir raté l'avion.

Le Comité international paralympique (CIP) a déclaré que "l'absence de l'équipe algérienne pourrait être interprétée comme une forme de protestation politique, ce qui est interdit aux Jeux paralympiques (comme aux Jeux olympiques)."

D’après le porte-parole du CIP Craig Spence, les responsables algériens auraient déclaré que leur absence était due "aux multiples retards, annulation de vols et correspondances manquées" vers Rio.

Spence a ajouté que les sanctions pourraient mener à une exclusion de l’équipe algérienne de goalball de la compétition.

"Au moment où une sélection pénètre dans le stade avec son drapeau national, elle est obligée de concourir contre tous les pays", a déclaré Dani Ben Abu, président du comité paralympique israélien.

"Elle n'a pas le droit de choisir ses adversaires. C’est une loi fondamentale du sport. C’est vraiment dommage que la politique ait également infiltré le monde du sport paralympique" a-t-il ajouté.

Pour sa première participation à la compétition paralympique de goalball, l’équipe israélienne a affronté le Japon. Les deux équipes se sont quittées sur un match nul, 1-1.

L’absence de l’équipe algérienne a automatiquement offert la victoire aux Israéliennes par forfait technique.

Les responsables algériens ont fait savoir au CIP que l’équipe de goalball arriverait dans la journée dimanche.

Ce refus algérien intervient un mois après le scandale qui a secoué les Jeux olympique de Rio impliquant le judoka israélien Ori Sasson, médaillé de bronze, et son adversaire égyptien Islam El-Shehaby qui a refusé de lui serrer la main après sa défaite par ippon.

Les autorités algériennes avaient par ailleurs refusé d’accorder des visas en juillet à l’entraîneur israélien du Ghana, Avraham Grant, ainsi qu’à son équipe technique en vue d’un match de football amical entre les deux nations.

Commentaires

(2)
SOVLANI

On ne peut pas faire de reproches à ce pauvre pays qui malgré tout son pétrole, cadeau de la mère patrie, oblige ses ressortissants à se déplacer à dos de chameau!

De toutes façons elles auraient perdu contre les israéliennes. Elles se sont défilées car elles ne voulaient pas se couvrir de ridicule

8Article précédentKerber remporte l'US Open et s'empare de la première place du classement mondial
8Article suivantAviron: une israélienne remporte la médaille de bronze aux Jeux paralympiques