Sport

Le Britannique Andy Murray après son succès en finale du tournoi de Paris-Bercy, le 6 novembre 2016
Presque imbattable depuis l'été dernier, le Britannique a gagné son quatrième trophée d'affilée après Pékin

Le Britannique Andy Murray, assuré depuis la veille de devenir N.1 mondial, a remporté le Masters 1000 de Paris-Bercy pour la première fois en battant l'Américain John Isner en trois sets 6-3, 6-7 (4/7), 6-4, dimanche en finale.

C'est le huitième titre de la saison de l'Écossais, qui succédera lundi à Novak Djokovic à la place de N.1 mondial.

Murray possède désormais 405 points d'avance au classement ATP sur le Serbe. Il n'est pas assuré de conserver la tête après le Masters de Londres (13-20 novembre).

Presque imbattable depuis l'été dernier, le Britannique a gagné son quatrième trophée d'affilée après Pékin, Shanghai et Vienne la semaine dernière, où il avait déjà battu Isner en quarts de finale. Il reste sur une série de 19 matches gagnés.

La finale a été très accrochée à cause de l'efficacité d'Isner, un géant de 2,06 m classé à la 27e place mondiale, au service (18 aces et 74% de premières balles).

L'Écossais a parfois été sur la défensive face aux coups droits puissants d'Isner, mais il a souvent réussi à lui faire jouer le coup de trop grâce à sa couverture de terrain.

Murray a été le plus fort sur les points importants, notamment les six balles de break sauvées lors des deux premiers sets.

Isner a lui été trop maladroit au filet, à l'image des deux derniers points du match, perdus sur deux volées de revers dans le filet.

(avec agence)

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte