Quantcast

La FIFA pourrait ordonner à Israël d'arrêter ses matches en Cisjordanie

The Jewish settlement of Shvut Rachel, near the Palestinian village of Khirbet Sarra is seen in the West Bank between Ramallah and Nablus
THOMAS COEX (AFP/File)
Le gouvernement israélien s'inquiète que les équipes israéliennes soient confrontées à la suspension

Le comité de la Fifa chargé d'examiner la question israélo-palestinienne a recommandé que l'organisation internationale accorde à Israël une période de six mois pour que l’Etat hébreu arrête ses matches dans les implantations en Cisjordanie, rapporte dimanche Haaretz.

Cette annonce a été faite en attendant que la Fifa prenne une décision concernant une éventuelle suspension israélienne de l'organisation de football.

Un projet de rapport recommande que, si les équipes israéliennes continuent à jouer en Cisjordanie, l'organisation devrait décider si ces équipes ou le pays devraient être suspendus.

Le gouvernement israélien s'inquiète de plus en plus que les équipes de football basées dans les implantations en Cisjordanie soient confrontées à la suspension de la fédération internationale, selon Haaretz.

A l’approche du congrès de la Fifa qui doit se tenir en mai, des dizaines d'ambassadeurs d'Israël vont tenter de convaincre les représentants de la Fifa de ne pas exclure six clubs de football des implantations comme le réclament les Palestiniens.

Les Palestiniens voudraient voir l'instance mondiale du football mettre fin lors de son congrès des 10 et 11 mai à Bahreïn aux matches de six clubs de différentes divisions du championnat israélien qui disputent leurs rencontres à domicile en Cisjordanie.

"Des dizaines d'ambassadeurs israéliens ont reçu comme instructions d'engager un dialogue avec les délégués de la Fifa dans les pays où ils sont en poste pour faire échec à la tentative intolérable des Palestiniens de politiser le sport", a affirmé un responsable qui a requis l'anonymat.

MICHAEL BUHOLZER (AFP)

Selon lui, les représentants diplomatiques israéliens vont tenter de persuader leurs interlocuteurs de retirer la question des clubs en Cisjordanie de l'ordre du jour du congrès de Bahreïn.

Au début du mois, le patron du football palestinien Jibril Rajoub avait plaidé pour exclure Israël de la Fifa, mais sans se faire d'illusion au vu des recommandations faites à la fédération internationale sur la tenue de matches israéliens dans les implantations.

Une commission de la Fifa présidée par le Sud-Africain Tokyo Sexwale a été créée en 2015 pour tenter de résoudre la querelle.

M. Sexwale avait présenté en mars à Zurich ses recommandations au cours d'une séance qualifiée de "houleuse" en présence des Palestiniens et des Israéliens.

Le président de la Fédération palestinienne de football Jibril Rajoub avait signifié qu'aucune de ces recommandations ne correspondait aux attentes palestiniennes. Il avait de nouveau dit "préférer aller directement vers des sanctions et une exclusion" de la fédération israélienne. Mais il s'était déclaré "réaliste".

Commentaires

(1)
alain pourcent

rappelons que la fifa a vu tous ses dirigeants renvoyés pour corruption.

8Article précédentUne saison probablement finie pour Ibrahimovic touché "au ligament d'un genou"
8Article suivantGymnastique: l’israélien Shatilov remporte le bronze aux championnats d'Europe