Tech

Capture d'écran MobilEye
Le produit de ce partenariat sera présenté en démonstration au Consumer Electronics Show de Las Vegas

Les compagnies Mobileye et Delphi, basées respectivement en Israël et en Angleterre, ont annoncé mardi un partenariat pour développer un système de conduite automatique qui serait à la disposition des constructeurs automobiles en 2019.

Les deux compagnies indiquent dans un communiqué conjoint allier les systèmes de vision et de capteurs de Mobileye et les logiciels de conduite automatique de Delphi pour créer la "première solution clé en main de conduite automatique de niveau 4/5".

La Société des ingénieurs automobiles établie aux Etats-Unis définit le niveau 4 comme celui de "l'automatisation élevée" dans toutes les conditions hormis les plus défavorables, le niveau 5 comme celui de "l'automatisation complète" dans "toutes les conditions de route et d'environnement qui peuvent être gérées par un conducteur humain".

Le partenariat vise à "accélérer la mise sur le marché d'une solution complète de conduite automatique" et à fournir à toute une série de constructeurs à travers le monde une solution pouvant être rapidement intégrée à différents véhicules, dit le communiqué.

Le produit de ce partenariat sera présenté en démonstration au Consumer Electronics Show de Las Vegas de 2017 et prêt à la production en 2019, dit-il.

Il s'agit de la deuxième alliance du genre annoncée en moins de deux mois et impliquant Mobileye. Le champion de l'automobile haut de gamme BMW avait annoncé le 1er juillet une coopération avec Mobileye mais aussi l'américain Intel, leader mondial des semi-conducteurs, pour devenir le "numéro un de la voiture autonome".

BMW avait exprimé son intention de produire en série un véhicule pleinement autonome d'ici à 2021, avec la BMW iNext, futur véhicule du fabricant bavarois.

Mobileye revendique la place de leader des systèmes anti-collisions grâce à ses algorithmes capables d'interpréter les informations fournies par une caméra.

L'équipementier automobile Delphi, issu d'une séparation d'avec General Motors en 1999, se veut pionnier dans le secteur de la voiture autonome.

L'alliance Mobileye/Delphi reflète l'intérêt grandissant pour la voiture sans conducteur, alors que des voitures semi-autonomes, capables par exemple de se garer seules, sont déjà en circulation.

La sécurité est l'un des arguments mis en avant par les défenseurs de la voiture sans conducteur. D'après une étude récente parue dans la revue américaine Science, l'adoption généralisée de voitures autonomes pourrait éliminer jusqu'à 90% des accidents de la circulation.

Mais elle soulèverait également des dilemmes éthiques, comme celui de savoir si le véhicule doit sacrifier ses occupants pour éviter la collision avec des piétons.

2 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte