USA: un satellite israélien détruit lors de l'explosion d'une fusée de SpaceX

Lieu de l'explosion le 1er septembre 2016
"La perte de Falcon est intervenue durant les opérations de remplissage des réservoirs" (SpaceX)

Une fusée Falcon 9 de SpaceX a explosé sur la rampe de lancement jeudi à Cap Canaveral en Floride lors d'un essai au sol, détruisant l'engin ainsi que le satellite israélien Amos 6 devant être placé en orbite samedi matin, a indiqué un porte-parole de la société américaine dans un courriel. Aucune victime n'est à déplorer.

"SpaceX peut confirmer que lors des préparatifs pour un essai statique de mise à feu des moteurs, une anomalie s'est produite qui a résulté dans la perte du véhicule et de son chargement", a précisé Phil Larson.

"Conformément aux procédures d'usage, le pas de tir a été évacué et personne n'a été blessé", a-t-il ajouté.

Falcon devait lancer le satellite israélien de communication Amos-6 tôt vendredi, qui devait servir à Facebook pour développer l'accès Internet en Afrique.

Le directeur de l’agence spatiale d’Israël, Yitzhak Ben Yisrael, a confirmé que le satellite de communications Amos 6 a été détruit lors de l’explosion.

"La perte de Falcon est intervenue durant les opérations de remplissage des réservoirs", a tweeté le patron de SpaceX, dont les récents succès avaient bousculé le secteur spatial.

"L'origine (de l'explosion) se situe autour du réservoir d'oxygène de l'étage supérieur. Cause pour le moment inconnue", a ajouté Elon Musk, qui a fondé SpaceX en 2002.

Les images d'une vidéo montrent une violente explosion au niveau du deuxième étage de la fusée où se trouvait le satellite, suivie d'un gigantesque embrasement.

Falcon 9 devait lancer le satellite de télécommunications Amos-6, qui aurait été le plus lourd jamais mis sur orbite par SpaceX avec ses 5,5 tonnes. Un des ses canaux devait être utilisé par Facebook.

"Alors que je suis ici en Afrique, je suis très déçu d'apprendre que le lancement raté de SpaceX a détruit notre satellite, qui aurait pu offrir une connexion à tant d'entrepreneurs et à tout le monde à travers le continent", a regretté le patron-fondateur du réseau social Mark Zuckerberg sur sa page Facebook.

L'opérateur français Eutelsat a également regretté la perte de Amos-6, détenu par Spacecom. Eutelsat avait signé un partenariat avec Facebook pour louer une bande du satellite couvrant l'Afrique subsaharienne. L'entreprise française s'est engagée à poursuivre le développement du haut débit sur ce continent.

Une série de succès

SpaceX avait connu un premier revers le 28 juin 2015 avec l'explosion de Falcon 9 peu après son décollage de Floride lors du lancement de sa capsule Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission d'approvisionnement.

C'était le premier accident de sa fusée après 18 vols réussis. L'entreprise a signé un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa pour 12 missions d'approvisionnement de l'ISS. Elle en a déjà réalisé la moitié.

Cet incident de jeudi "est clairement un nouveau revers", a jugé l'expert John Logsdon, ancien directeur du Space Policy Institute à l'Université George Washington.

Mais il a estimé qu'il était "beaucoup trop tôt pour déterminer son ampleur et le délai nécessaire avant que SpaceX reprenne ses vols".

Cependant il est certain que les prochains lancements seront retardés, le temps de déterminer la cause du problème. Avant cette explosion, SpaceX prévoyait six lancements d'ici janvier, dont un vers l'ISS pour sa capsule d'approvisionnement Dragon.

Ce nouvel accroc intervient alors que SpaceX restait sur une série de plusieurs succès.

En décembre dernier, la société SpaceX avait réussi à faire décoller une fusée Falcon 9, et a envoyé 11 satellites en orbite autour de la Terre.

Elle avait par ailleurs fait revenir le premier étage de son lanceur sur Terre, une opération inédite.

(Avec agences)

Commentaires

(2)
Anonymous

SPACE X - LANCEMENT DU MODULE DRAGON REUSSI PAR LA FUSEE FALCON 9. La fusée Falcon 9 de Space X a été lancée avec succès le dimanche 19 février 2017 depuis Cap Canaveral, ce lancement fait suite au tir préalable de Falcon 9 samedi dernier qui a été annulé dans les dernières secondes par les Opérateurs de Vol pour raison technique, l’anomalie ayant été identifiée samedi soir.IL s’agit d’un vol non habité en vue de mettre en orbite le module de ravitaillement Dragon qui a rejoint en vol automatisé la Station Spatiale Internationale (ISS). Le Module Dragon s’est détaché du 2ème étage du Lanceur de Space X 10 minutes seulement après le lancement de la fusée depuis Cap Canaveral. Il s'agit du premier vol de Dragon vers l'ISS depuis un accident du lanceur en septembre dernier. La cargaison pèse pas moins de 2,2 tonnes et est constituée de vivres et d’appareils de mesure pour mener à bien une série d’Expériences Scientifiques par des Ingénieurs de Recherche (des Scientifiques) présents à bord de l’ISS. Le premier étage de 41 mètres de long du lanceur Falcon 9 est revenu moins de 10 mn après le lancement pour se poser en douceur sur la plate forme de lancement au centimètre près. Le premier étage de Falcon 9 est la partie la plus coûteuse du Lanceur, sa récupération et son réutilisation réduisent de façon considérable ainsi les coûts de lancement. Pour faire face à cette concurrence, l’ESA va construire 2 modèles de fusées Ariane 6 d’ici 2020 qui seront intégralement récupérables et donc compétitives. Pour les calculs de la vitesse et de la trajectoire de Falcon 9, ceux-ci seront déterminées par rapport à un Référentiel Géocentrique qui est un bon Repère Galiléen Approché: le point d’origine du référentiel est le Centre d’Inertie de la Terre et ses 3 axes orthogonaux sont orientés vers 3 Etoiles Fixes de l’Univers (Etoiles se trouvant dans des galaxies très éloignées de la VOIE LACTEE notre Galaxie). Dans un futur à très court terme, Elon Musk compte lancer des fusées habitées à destination de l’ISS, ce qui fera de SPACE X le fer de lance des USA de la mise en orbite de satellites de petites et moyennes tailles et le Ravitailleur par défaut de l’ISS. Alain Mocchetti Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985) UFR Sciences de Metz alainmocchetti@sfr.fr alainmocchetti@gmail.com @AlainMocchetti

Aucune confiance totale et aveugle envers les US. Il existe d'autres pays capables pour ce type de service .

8Article précédentApple: la Maison Blanche met en garde contre l'approche "unilatérale" de l'UE
8Article suivantSamsung suspend les ventes du Galaxy Note 7