Tech

L’université de Columbia est une de celles à compter le plus de prix Nobel parmi ses anciens élèves
"Ce sont des découvertes médicales qui peuvent conduire à des traitements innovants"

Deux professeurs de l'Université hébraïque de Jérusalem, spécialisés dans le domaine de l'épigénétique, se sont vus décernés un prix souvent considéré comme précurseur au prix Nobel.

Howard Cedar et Aharon Razin ont reçu le prix Louisa Gross Horwitz 2016, décerné par la prestigieuse Université privée Columbia de New-York.

Gary Felsenfeld du National Institute of Health (Institut américain de la santé) à Bethesda dans le Maryland, a également reçu le prix.

Le travail de Cédar et Razin a fortement contribué à l'avancée de l'épigénétique, qui étudie l’influence de l’environnement sur l’expression des gènes.

La recherche de Felsenfeld a contribué à expliquer comment la chromatine, une combinaison de l'ADN et des protéines, régule l'expression génétique.

"Ces trois scientifiques ont fait progresser notre compréhension de la régulation des gènes et ce qui se passe lorsque les processus se passent mal," a déclaré Lee Goldman, le directeur général du centre médical de l'Université Columbia dans un communiqué.

"Ce sont des découvertes médicales fondamentales qui peuvent conduire à des traitements innovants pour une série de maladies." a-t-il ajouté.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte