Russie: des centaines de manifestants anti-guerre arrêtés par la police

i24NEWS

2 min
Un homme brandit une affiche "Pas de guerre" lors d'une manifestation à Moscou, en Russie, le 27 février 2022
AP Photo/Denis KaminevUn homme brandit une affiche "Pas de guerre" lors d'une manifestation à Moscou, en Russie, le 27 février 2022

Au moins 356 personnes auraient été arrêtées dimanche dans 32 villes russes

Des manifestants russes sont à nouveau descendus dimanche dans la rue pour protester contre l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

De Moscou jusqu'en Sibérie, les protestataires ont défilé dans les centres-villes en scandant "Non à la guerre", a rapporté l'Associated Press.

À Saint-Pétersbourg, où des dizaines de personnes se sont rassemblées dans le centre-ville, des policiers antiémeute ont interpellé des manifestants, traînant certains dans des fourgons de police.

Selon le groupe de défense des droits OVD-Info, qui suit de près les arrestations politiques, au moins 356 personnes auraient été arrêtées dans 32 villes russes lors de ces rassemblements.

Les manifestations contre l'invasion de l'Ukraine menée par le président Vladimir Poutine ont commencé jeudi et se poursuivent depuis, en dépit de leur interdiction par les autorités.

Selon l'ONG, au moins 3.052 personnes ayant manifesté en Russie contre cette opération lancée par Moscou ont été arrêtées en trois jours.

Video poster

A Berlin, au moins 100.000 personnes manifestaient dimanche en solidarité avec l'Ukraine, selon un porte-parole de la police de la capitale allemande alors que les organisateurs évoquaient 500.000 participants.

"Berlin à 670 km de la ligne de front", "Stop the killer", "Pas de 3e Guerre mondiale" figuraient sur les pancartes des manifestants ayant massivement répondu à l'appel notamment de la communauté ukrainienne vivant en Allemagne.

Cet article a reçu 0 commentaires