Ukraine: pas d'avancée significative vers un cessez-le-feu après les premiers pourparlers entre Kiev et Moscou

i24NEWS

2 min
Une manifestation en soutien à l'Ukraine aux Etats-Unis, le 27 février 2022
SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFPUne manifestation en soutien à l'Ukraine aux Etats-Unis, le 27 février 2022

"La partie russe a toujours une vision très biaisée des processus destructeurs qu'elle a lancés"

La Russie et l'Ukraine ont conclu leur premier cycle de pourparlers de cessez-le-feu à la frontière biélorusse, a rapporté lundi l'agence de presse russe RIA.

A l’issue des discussions, les diplomates des deux parties sont ensuite retournés dans leurs capitales respectives pour de nouvelles consultations avant un prochain round de discussions.

Un membre de la délégation ukrainienne a qualifié les négociations de "difficiles", et a souligné que la partie russe se montrait partiale.

"La partie russe, malheureusement, a toujours une vision très biaisée des processus destructeurs qu'elle a lancés," a déclaré sur Twitter le conseiller présidentiel ukrainien Mykhailo Podolyak, après avoir pris part aux pourparlers.

Les médias ukrainiens ont rapporté qu'un conseiller du président Zelensky avait appelé au retrait de toutes les forces russes du territoire ukrainien, y compris des régions de Crimée et du Donbass.

Lors d'une conversation avec Emmanuel Macron ce lundi, Vladimir Poutine a indiqué poser la reconnaissance de la Crimée en tant que territoire russe ainsi que la "dénazification" du pouvoir ukrainien comme conditions à la fin du conflit.  

L'Occident a mis en garde contre la possibilité que la Russie n’intensifie ses attaques contre l'Ukraine. Cette préoccupation a également été soulevée lundi soir par le ministre des Affaires étrangères de l'UE, Josep Borrell, qui a déclaré que les attaques russes se faisaient "de plus en plus cruelles".

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a déclaré avoir averti que les prochains jours seraient probablement "difficiles" pour l'Ukraine.

L'artillerie russe a bombardé lundi des quartiers résidentiels de la deuxième plus grande ville d'Ukraine, Kharkiv, tuant 11 personnes, ont déclaré des responsables ukrainiens.

Video poster

Cet article a reçu 0 commentaires