Israël: aucune aide militaire à l'Ukraine, Jérusalem veut des "canaux ouverts" avec toutes les parties (ministère des AE)

i24NEWS

3 min
Des Ukrainiens sous un pont détruit alors qu'ils tentent de fuir en traversant la rivière Irpin dans la périphérie de Kiev, en Ukraine, le 5 mars 2022
AP Photo/Emilio MorenattiDes Ukrainiens sous un pont détruit alors qu'ils tentent de fuir en traversant la rivière Irpin dans la périphérie de Kiev, en Ukraine, le 5 mars 2022

2.034 Ukrainiens sont arrivés en Israël depuis le début de l'invasion russe

Le ministère israélien des Affaires étrangères a défendu dimanche la position d'Israël de ne pas apporter d'assistance militaire à l'Ukraine suite à l'invasion du pays par la Russie.

"Israël veut maintenir des canaux ouverts avec toutes les parties impliquées dans le conflit", a affirmé le porte-parole du bureau Lior Haiat à la radio militaire. 

"Nous allons nous concentrer sur l'aide humanitaire, dont la population ukrainienne a besoin", a-t-il ajouté.

"Sans aucun doute une telle assistance est nécessaire", a-t-il insisté notant le grand nombre de réfugiés fuyant vers les pays voisins de l'Ukraine.

Video poster

2.034 Ukrainiens sont par ailleurs arrivés en Israël depuis le début de l'invasion russe, a précisé dimanche l'Autorité de la population et de l'immigration.

112 personnes se sont toutefois vues refuser l'entrée dans le pays, selon la radio militaire.

D’après l’Autorité de la population et de l’Immigration, les Ukrainiens refoulés ont soit fait de fausses déclarations à leur arrivée, soit indiqué qu’ils rejoignaient des proches vivant illégalement dans le pays.

Selon une décision du ministère de l'Alyah et de l'Intégration, chaque immigrant arrivé d'Ukraine recevra une subvention unique d'environ 6.000 shekels (près de 1.670 euros), un couple se verra attribuer 11.000 shekels (3.061 euros) et les familles recevront chacune 15.000 shekels (4.175 euros).

Le ministère a expliqué que "la décision d'offrir une bourse aux réfugiés est due au fait que les immigrés venant d'Ukraine ne sont pas préparés pour leur alyah - pour tout ce que cela implique et ont été contraints de quitter leur maison à la hâte laissant tout derrière eux".

Dans le même temps, samedi, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a lancé une médiation entre la Russie et l'Ukraine avec des visites à Moscou puis Berlin et un entretien téléphonique avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Cet article a reçu 0 commentaires