Israël se porte garant des compagnies qui maintiennent leurs vols vers la Russie

AFP

2 min
Des Boeing 737 de la compagnie israélienne El Al Airlines sont photographiés sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 10 mars 2020.
JACK GUEZ / AFPDes Boeing 737 de la compagnie israélienne El Al Airlines sont photographiés sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 10 mars 2020.

Israël a octroyé la semaine dernière deux milliards de dollars de caution à ses compagnies aériennes

Israël devrait prolonger mardi sa politique consistant à se porter caution des compagnies aériennes nationales qui continuent à assurer des vols vers la Russie, malgré des sanctions occidentales imposées au secteur aérien russe à la suite de l'invasion de l'Ukraine.

En raison des sanctions, les assurances des transporteurs aériens qui opèrent vers la Russie ne sont actuellement plus valides. Pour continuer d'effectuer leurs liaisons, les compagnies doivent bénéficier de la caution d'un Etat.

La semaine dernière, l'Etat hébreu, qui a adopté une position prudente en soulignant les liens solides qui l'unissent tant à Moscou qu'à Kiev, a décidé d'octroyer deux milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) de caution à ses compagnies aériennes.

Celle-ci expire mercredi et le ministère israélien des Finances travaille mardi à la prolonger, a déclaré une source de cette administration, sous le couvert de l'anonymat.

L'Union européenne, le Canada, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont suspendu leurs vols vers la Russie et fermé leurs espaces aériens aux avions russes. En réaction, la Russie a interdit aux compagnies de ces pays de voler au-dessus de son territoire.

Video poster

D'autres pays comme la Turquie, le Qatar et les Emirats arabes unis maintiennent des liaisons aériennes vers et depuis la Russie.

Lundi, le transporteur israélien El Al a déclaré dans un communiqué "opérer des vols vers la Russie à la demande du gouvernement israélien". 

"Nous continuerons à fournir des moyens de transport aux Israéliens et aux juifs de Russie aussi longtemps que possible", a-t-il ajouté.

Cet article a reçu 1 commentaires