Ukraine: la Russie qualifie le bombardement de l'hôpital pour enfants à Marioupol de "fake news"

i24NEWS

2 min
Les décombres d'un hôpital pédiatrique après un bombardement attribué à l'armée russe, à Marioupol (Ukraine), le 9 mars 2022.
AFP / EYEPRESS NEWSLes décombres d'un hôpital pédiatrique après un bombardement attribué à l'armée russe, à Marioupol (Ukraine), le 9 mars 2022.

La Russie dit avoir averti que des bataillons ukrainiens utilisaient l'hôpital comme base de tirs

La Russie a déclaré jeudi que l'information indiquant qu'elle aurait bombardé un hôpital pour enfants à Marioupol était une "fake news", soulignant que le bâtiment était une ancienne maternité qui avait été reprise depuis longtemps par les troupes.

"C'est ainsi que naissent les fake news", a déclaré sur Twitter Dmitry Polyanskiy, un diplomate russe aux Nations unies.

D. Polyanskiy a déclaré que la Russie avait averti le 7 mars des "bataillons nationalistes" ukrainiens utilisaient l'hôpital comme base de tirs.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a condamné un "crime de guerre", a partagé des vidéos montrant la destruction - après un raid aérien - de l'établissement, qui abritait une maternité et un hôtel pédiatrique, à Marioupol, port stratégique sur la mer d'Azov (sud-est). 

Cette attaque, qui a fait 17 blessés et 3 morts dont une fillette, a été dénoncée par la Maison-Blanche, qui a dénoncé un usage "barbare" de la force contre des civils, et le Premier ministre britannique Boris Johnson a qualifié le bombardement d'"immoral".

"Il n'y a aucun enfant" parmi les blessés et "aucun mort", selon un bilan fourni par les autorités locales.

Selon un membre de l'administration militaire de la région de Donetsk, le bombardement s'est produit alors que des femmes étaient en train d'accoucher dans l'hôpital. 

L'Organisation mondiale de la santé a par ailleurs indiqué que 18 attaques contre des installations médicales ont été perpétrées en Ukraine depuis le début de l'invasion russe, il y a deux semaines.

Video poster

Cet article a reçu 3 commentaires