Ukraine: la réticence d'Israël à choisir son camp pourrait nuire aux liens entre les deux pays, selon le ministre de la Défense

i24NEWS

2 min
Des manifestants en soutien à l'Ukraine enveloppés dans des drapeaux israélien et ukrainien à Tel-Aviv, le 24 février 2022
JACK GUEZ / AFPDes manifestants en soutien à l'Ukraine enveloppés dans des drapeaux israélien et ukrainien à Tel-Aviv, le 24 février 2022

"Israël montre une déconnexion inexpliquée et une réticence à choisir un camp", a dit le ministre

Le ministre ukrainien de la Défense, Oleksii Reznikov, a averti samedi que le manque de position claire d'Israël contre l'invasion de l'Ukraine par la Russie pourrait jeter une ombre à long terme sur les liens entre Kiev et Jérusalem.

"Israël montre une déconnexion inexpliquée et une réticence à choisir un camp dans la guerre en Ukraine. Cela va provoquer une méfiance grandissante pendant de nombreuses années entre nos deux pays, car nous gagnerons, avec vous ou sans vous", a-t-il déclaré dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, selon le site d'information Walla.

Ces déclarations tranchent avec celles formulées par le conseiller du ministre ukrainien de la Défense, Markiyan Lubkivskyi, qui a déclaré vendredi qu'"Israël pouvait jouer un rôle important dans la médiation entre l'Ukraine et la Russie".

"Merci beaucoup Israël pour votre soutien", a dit le conseiller. "Je pense que votre pays peut jouer un rôle crucial dans cette histoire. Et je pense que vous pouvez être un médiateur pour arrêter Poutine. C'est un message que Kyiv veut vous envoyer".

Le président ukrainien aurait par ailleurs suggéré au Premier ministre israélien d'accueillir à Jérusalem des pourparlers entre la Russie et l'Ukraine, a rapporté samedi Reuters.

Volodymyr Zelensky estime qu'Israël serait en mesure de fournir des garanties sécuritaires à son pays, a précisé l'agence de presse.

Le Premier ministre israélien et le président ukrainien se sont de nouveau entretenus au téléphone samedi soir pour évoquer les efforts de médiation de l'Etat hébreu.

Cet article a reçu 9 commentaires