Ukraine: la Russie dit avoir à nouveau utilisé des missiles hypersoniques

AFP

2 min
Vladimir Poutine
Handout / Russian Presidential Press Office / AFPVladimir Poutine

"Une importante réserve de carburant a été détruite par des missiles de croisière 'Kalibr'"

La Russie a affirmé dimanche, pour le deuxième jour consécutif, avoir utilisé des missiles hypersoniques en Ukraine, cette fois pour détruire une réserve de carburant de l'armée ukrainienne dans le sud du pays.

"Une importante réserve de carburant a été détruite par des missiles de croisière 'Kalibr' tirés depuis la mer Caspienne, ainsi que par des missiles balistiques hypersoniques tirés par le système aéronautique 'Kinjal' depuis l'espace aérien de la Crimée", a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué, sans préciser la date de cette frappe.

Video poster

Le ministère a ajouté que cette frappe s'était produite dans la région de Mykolaïv, sans toutefois préciser la date. Selon le ministère, la cible détruite était "la principale source d'approvisionnement en carburant des véhicules blindés ukrainiens" déployés dans le sud du pays.

Les missiles balistiques hypersoniques "Kinjal" et ceux de croisière "Zircon" appartiennent à une famille de nouvelles armes développées par la Russie et que son président, Vladimir Poutine, qualifie d'"invincibles", car censées pouvoir échapper aux systèmes de défense adverses.

Samedi, Moscou avait déjà annoncé avoir tiré la veille des missiles "Kinjal" en Ukraine. Si ce tir était avéré, il s'agirait de la première utilisation connue en conditions réelles de combat de ce système testé pour la première fois en 2018.

Cet article a reçu 2 commentaires