Londres accuse Moscou d'être à l'origine des appels frauduleux se faisant passer pour "Zelensky" aux ministres

i24NEWS

2 min
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky
Handout / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFPLe président ukrainien Volodymyr Zelensky

Kiev a appelé Pékin à jouer "un rôle important" pour trouver une solution au conflit

La Grande-Bretagne accuse l'État russe d'être à l'origine d'appels frauduleux adressés à deux ministres du gouvernement par un imposteur se faisant passer pour le Premier ministre ukrainien Volodymyr Zelensky.

Le secrétaire à la Défense, Ben Wallace, a affirmé qu'une personne avait demandé à lui parler lors d'un appel vidéo jeudi. La ministre de l'Intérieur, Priti Patel, a déclaré qu'elle avait reçu un appel similaire, et la secrétaire à la Culture, Nadine Dorries, a déclaré qu'une tentative infructueuse avait été faite pour lui parler.

M. Wallace a affirmé qu'il est devenu méfiant et a raccroché après que la personne lui "ait posé plusieurs questions douteuses" et a accusé la Russie de jouer des "sales tours".

Video poster

Le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson, Max Blain, a déclaré que "l'État russe était responsable des appels frauduleux lancés aux ministres du gouvernement la semaine dernière".

Les responsables britanniques craignent que la Russie ne publie des extraits trafiqués des appels dans le cadre d'une campagne de désinformation pour embarrasser la Grande-Bretagne.

Max Blain prévient que "ce ne sera pas la dernière tentative" et a accusé le président russe Vladimir Poutine d'organiser des distractions "pour cacher l'ampleur du conflit et les échecs de la Russie sur le champ de bataille".

Kiev a appelé Pékin à jouer "un rôle important" pour trouver une solution au conflit.

Cet article a reçu 0 commentaires