La Russie fustige Yaïr Lapid pour avoir soutenu sa suspension du Conseil des droits de l'homme

i24NEWS

2 min
Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, tient une conférence de presse à Tel Aviv le 14 avril 2022
Avshalom Sassoni/FLASH90Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, tient une conférence de presse à Tel Aviv le 14 avril 2022

Israël "profite" de l'invasion de l'Ukraine pour "détourner" l'attention du conflit israélo-palestinien

Moscou a fustigé vendredi le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid, plus d'une semaine après que l'Etat hébreu s'est joint à d'autres pays pour suspendre la Russie du Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour son invasion de l'Ukraine.

Une déclaration du ministère russe des Affaires étrangères a accusé M. Lapid d'une "attaque anti-russe" suite à ses commentaires après le vote à l’Assemblée générale des Nations Unies en faveur d'une résolution adoptée par 93 nations.

Video poster

"Il y a la tentative de profiter de la situation autour de l'Ukraine pour détourner l'attention de la communauté internationale de l'un des plus longs conflits non résolus - le conflit israélo-palestinien", a déclaré le ministère.

Il a par ailleurs dénoncé Israël pour "l'occupation illégale et l'annexion progressive des territoires palestiniens", ainsi que le blocus sur la bande de Gaza dirigée par le groupe islamiste Hamas.

"Il convient également de noter que… la plus longue occupation de l'histoire mondiale d'après-guerre est menée avec la connivence tacite des principaux pays occidentaux et le soutien réel des États-Unis", selon le communiqué.

On ignore toutefois quels propos ont été prononcés au terme du vote aux Nations-Unies par le chef de la diplomatie israélienne, qui a fermement condamné les scènes à Boutcha, où de nombreux civils ont été tués, les qualifiant de "crimes de guerre".

Pour l'heure, le bureau de Yaîr Lapid n'a fait aucun commentaire.

Cet article a reçu 35 commentaires