Premier entretien des chefs d'état-major américain et russe depuis l'invasion de l'Ukraine

AFP

2 min
Le chef d'état-major russe Valéri Guerassimov (d) et son homologue américain Mark Milley, le 22 septembre 2021 à Helsinki, en Finlande
AFP / Chuck BURTONLe chef d'état-major russe Valéri Guerassimov (d) et son homologue américain Mark Milley, le 22 septembre 2021 à Helsinki, en Finlande

Le général Mark Milley et le général Valéri Guerassimov "ont discuté de plusieurs sujets de préoccupation

Les chefs d'état-major américain et russe se sont parlé jeudi au téléphone, pour la première fois depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine, a annoncé le Pentagone.

Le général Mark Milley et le général Valéri Guerassimov "ont discuté de plusieurs sujets de préoccupation en matière de sécurité", a précisé le porte-parole de l'état-major américain, le colonel Dave Butler. 

D'un commun accord, ils ont décidé de ne pas publier les détails de leur conversation, a-t-il ajouté.

Selon un tweet de la chaîne de télévision du ministère russe de la Défense, Zvezda, cet entretien qui intervient au moment où la Russie a annoncé la reddition des défenseurs de l'aciérie d'Azovstal, à Marioupol, après une longue bataille devenue mondialement un symbole de la résistance à l'invasion russe, s'est tenu "à l'initiative de la partie américaine".

Zvezda précise que les deux hommes ont notamment évoqué "la situation en Ukraine".

Video poster

Un porte-parole de l'état-major américain, le commandant Sean Riordan, a noté que les deux chefs d'état-major ne s'étaient pas parlés depuis le 11 février, avant le début de l'invasion russe.

Cette conversation téléphonique intervient moins d'une semaine après un entretien du ministre américain de la Défense Lloyd Austin avec son homologue russe Sergueï Choïgou, qui se parlaient eux aussi pour la première fois depuis le début de l'offensive russe.

M. Austin avait alors "exhorté à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine et souligné l'importance de maintenir des lignes de communication", selon le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Cet article a reçu 2 commentaires