Ukraine: Poutine a fait une "erreur historique et fondamentale", il est "isolé" (Macron)

AFP

2 min
Le président russe Vladimir Poutine à la résidence d'État de Novo-Ogaryovo, et le président français Emmanuel Macron à la résidence des Pins, au Liban, à Beyrouth le 1er septembre 2020
GONZALO FUENTES, Mikhail Klimentyev / POOL / SPUTNIK / AFPLe président russe Vladimir Poutine à la résidence d'État de Novo-Ogaryovo, et le président français Emmanuel Macron à la résidence des Pins, au Liban, à Beyrouth le 1er septembre 2020

"Nous voulons accroître le soutien financier et militaire à l'Ukraine"

Le président français Emmanuel Macron a estimé vendredi que son homologue russe Vladimir Poutine avait commis "une erreur historique et fondamentale" en attaquant l'Ukraine et qu'il était aujourd'hui "isolé".

"Je pense, et je lui ai dit, qu'il a fait une erreur historique et fondamentale pour son peuple, pour lui-même et pour l'Histoire", a déclaré M. Macron, au 100ème jour de conflit, dans une interview à la presse régionale française.

"Je pense qu'il s'est isolé. S'enfermer dans l'isolement est une chose, savoir en sortir est un chemin difficile", a également souligné Emmanuel Macron.

Le président français a répété qu'il ne fallait "pas humilier la Russie" - des propos très mal perçus dans l'est de l'Europe - "pour que le jour où les combats cesseront, nous puissions bâtir un chemin de sortie par les voies diplomatiques".

Pressé de se rendre à Kiev, alors que nombre de ses homologues européens s'y sont déjà rendus, il a répondu : "Aujourd'hui, je n'exclus rien".

"Nous voulons accroître le soutien financier et militaire à l'Ukraine. Et enfin, tout faire pour sortir les céréales d'Ukraine", a-t-il ajouté, contredisant Vladimir Poutine pour qui l'exportation de ces céréales n'est "pas un problème." 

Les livraisons par la France de canons Cesar à l'armée ukrainienne seront "compensées", a-t-il par ailleurs précisé.

"J'ai demandé à nos industriels d'accélérer la production d'armements, il ne s'agit pas seulement de reconstituer nos stocks mais aussi de renforcer notre indépendance", a insisté le chef de l'Etat.    

Cet article a reçu 4 commentaires