Israël/Coronavirus: "le nouveau variant indique peut-être la lumière au bout du tunnel" (scientifique à i24NEWS)

i24NEWS

2 min
Le professeur Zvika Granot
i24NEWSLe professeur Zvika Granot

34 cas suspectés d'être issus du variant Omicron ont été détectés en Israël

Un immunologiste israélien a déclaré mardi à i24NEWS que le nouveau variant Omicron pourrait constituer un tournant dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, voire annoncer sa fin.

"À mon avis, cette nouvelle variante est peut-être la lumière au bout du tunnel", a déclaré le professeur Zvika Granot de l'Université hébraïque de Jérusalem.

"C'est une variante très contagieuse mais peut-être pas aussi agressive qu'on ne le craint," a-t-il dit.

Z. Granot se base sur les données en provenance d'Afrique du Sud où la version mutée du Covid-19 a été détectée pour la première fois le week-end dernier. 

Video poster

Les autorités sanitaires ont indiqué que de nombreuses personnes étaient infectées en Afrique du Sud et en Afrique australe mais que les patients souffraient de symptômes bénins voire moins handicapants que pour le variant Delta. Les patients sont notamment moins touchés par les problèmes respiratoires.

Le Pr Granot a déclaré que le virus sera probablement présent pendant de nombreuses années, avec de nouvelles variantes qui circuleront, mais pas au stade d'une pandémie.

"Au fur et à mesure que le coronavirus évoluera, il sera de moins en moins agressif", a assuré le professeur Granot à i24NEWS.

En Israël, deux cas porteurs du variant Omicron ont été confirmés et 34 autres suspectés d'être issus de ce variant sont à l'étude.

Le pays a fermé ses frontières dimanche pour deux semaines afin de prévenir l'importation massive du variant sur le territoire.

Cet article a reçu 7 commentaires