Quantcast i24NEWS - Un film israélien récompensé au festival de Sundance

Un film israélien récompensé au festival de Sundance

Le film israélien “Tempête de sable” remporte le grand prix du jury du cinéma international du festival du film de Sundance
Capture d'écran
Le film relate l'histoire de deux femmes bédouines dans le sud d'Israël

Le film israélien “Tempête de sable” de la réalisatrice Elite Zexer a remporté dimanche le grand prix du jury du cinéma international lors du festival du film de Sundance aux Etats-Unis.

Le film traite de la situation des femmes bédouines qui luttent contre une société conservatrice. Il s’agit du premier long métrage de la réalisatrice israélienne.

C’est une importante récompense pour le cinéma israélien d’un festival où des réalisateurs comme Quentin Tarantino et les frères Coen ont été découverts. Deux autres réalisateurs israéliens avaient été récompensés en 2007 et en 2012.

Zexer était en compétition avec onze autres films du monde entier.

“C’est incroyable d’être ici au festival Sundance et de recevoir des compliments de personnes qui te reconnaissent dans la rue et t’explique qu’elles ont été touchées par ton film. Le prix c’est la cerise sur le gâteau”, explique Zexer au site Ynet.

Son film relate l’histoire de deux femmes bédouines, une mère et sa fille, qui doivent organiser le mariage d’un de ses fils, basé en partie sur un court métrage réalisé par Zexer alors qu’elle était étudiante à l’université de Tel Aviv.

Le tournage a duré cinq semaines dans des villages bédouins du Néguev en Israël. La date de la sortie en salles du film en Israël n’a pas encore été déterminée.

Le festival du film de Sundance est le principal festival américain de cinéma indépendant, et l'un des principaux au monde. Il se tient chaque année à Park City et Salt Lake City dans l'Utah

Sundance, qui s'était ouvert le 21 janvier, avait présenté environ 120 films et documentaires de producteurs indépendants des principaux studios touchant à des sujets d'actualité brûlants, comme l'avortement, la violence des armes à feu aux Etats-Unis ou l'homosexualité.

Ce type de films a de plus en plus de mal à être financé aux Etats-Unis face aux grosses productions aux budgets colossaux des studios, dont beaucoup sont consacrés aux super-héros, à la science-fiction ou aux films d'action.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe film "Made in France" sur des djihadistes bientôt dans les cinémas canadiens
8Article suivantMaurice White, fondateur du groupe Earth, Wind & Fire, meurt à 74 ans