France: Renaud et Jain récompensés aux Victoires de la musique

Danish singer Agnes Obel perfoms on stage for a tribute to late Canadian composer and singer Leonard Cohen during the 32nd Victoires de la Musique, the annual French music awards ceremony, on February 10, 2017 at the Zenith concert hall in Paris
Thomas SAMSON / AFP
Vianney, sacré artiste masculin l'an passé, a remporté sa 2e Victoire pour la chanson originale "Je m'en vais"

Une jeune reine et un phénix: Jain, 25 ans, et Renaud, 64 ans, ont été sacrés artistes féminine et masculin aux 32e Victoires de la musique, vendredi à Paris.

Le retour en grâce est complet pour Renaud, honoré par la profession après avoir une nouvelle fois conquis le public avec son album éponyme, le plus vendu en France en 2016 (730.000 ventes).

L'auteur-interprète de 64 ans reçoit cette récompense pour la deuxième fois après 2003. Cette Victoire est la sixième toutes catégories confondues. Renaud est bel et bien "toujours debout" après sept ans d'absence au cours desquels il a sombré dans les excès et la dépression.

FRANCOIS GUILLOT (AFP/Archives)

"Je remercie le public, mon public. Les votants. Cette Victoire, je la dédie à mon équipe, à mon fils Malone et à ma fille Lolita", a déclaré le successeur de Vianney au palmarès, dans un message vidéo enregistré à Nantes où il se trouvait en tournée.

Benjamin Biolay, battu, s'est consolé en remportant la catégorie album de chanson pour "Palermo Hollywood".

Avant cet épilogue d'une soirée de presque quatre heures, la consécration suprême chez les artistes féminines est allée à Jain. La chanteuse, qui vient de fêter ses 25 ans, s'est imposée devant Véronique Sanson et Imany.

'Justice pour Théo'

"Je n'ai rien préparé, je pensais que ce serait la grande Véronique Sanson qui gagnerait. Je ne pensais pas qu'un album aussi multiculturel marcherait en France", a déclaré celle dont l'album "Zanaka" a été certifié double disque de platine (200.000 ventes).

THOMAS SAMSON (AFP)

L'auteure-interprète originaire de Toulouse, qui chante sa pop-world en anglais, a même réalisé un beau doublé en s'adjugeant la Victoire du clip pour sa chanson "Makeba". Elle marche sur les pas de Christine and the Queens, qui avait remporté les mêmes récompenses en 2015.

Si les sacres de Jain et Renaud étaient les instants les plus attendus, la soirée a également vu deux prises de parole en soutien à Théo, jeune homme brutalement interpellé par la police la semaine dernière en région parisienne.

"On se doit de demander des comptes à nos élites, des comptes à la police, de demander la justice pour Théo, pour Adama (Traoré, mort lors de son interpellation en juillet 2016), la justice pour tous ceux dont on ne parlera pas, pour vous et pour moi", a lancé la chanteuse Imany au milieu de son titre "Don't be shy", chanté en direct.

Symboles de ce palmarès transgénérationnel, Calypso Rose, alias la Trinidadienne Linda McArtha Monica Sandy-Lewis, 76 ans, et le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf ont respectivement décroché les Victoires de l'album musiques du monde et du spectacle musical.

Chez les jeunes, Kungs (20 ans) s'est imposé dans la catégorie album électronique. Jul (27 ans), l'artiste le plus streamé de France depuis deux ans, a remporté la catégorie musiques urbaines. Le groupe Radio Elvis a glané l'album révélation, tandis qu'un autre trio, de filles cette fois, L.E.J. a empoché la révélation scène.

THOMAS SAMSON (AFP)

Quant à Vianney, sacré artiste masculin l'an passé, il s'est offert à 25 ans seulement sa deuxième Victoire pour la chanson originale "Je m'en vais".

Commentaires

(0)
8Article précédentDécouverte d'une douzième grotte abritant des Manuscrits de la mer Morte
8Article suivantGad Elmaleh franchit son Everest américain au Carnegie Hall