Quantcast

Le livre "Le fascisme islamique" finalement publié en France

Extrait de la vidéo diffusée dimanche par l’Etat islamique.
(Image Al-Furqan. AFP)
L'essai, best-seller en Allemagne, dresse un parallèle entre l'idéologie fasciste et l'islamisme

Livre au vitriol sur l'islam politique, l'essai "Le fascisme islamique" de l'Allemand d'origine égyptienne Hamed Abdel-Samad sort finalement en France, chez Grasset, six mois après que son éditeur initial a renoncé à le publier.

L'essai, best-seller en Allemagne où il a été publié en 2014, dresse un parallèle entre l'idéologie fasciste et l'islamisme, en remontant jusqu'aux origines du Coran.

Selon Hamed Abdel-Samad "l'idéologie fascisante ne s'est pas introduite dans l'islam avec la montée en puissance des Frères musulmans, mais est ancrée dans les origines historiques mêmes de l'islam".

Il accuse l'islam d'avoir "mis fin à la diversité religieuse sur la péninsule Arabique, d'exiger de ses fidèles une obéissance inconditionnelle, de ne tolèrer aucune divergence d'opinion et d'aspirer à dominer le monde". "Le problème de l'islam n'est pas ceux qui le critiquent, mais bien lui-même, ses textes et sa vision du monde".

Né en 1972 près du Caire, fils d'un imam, Hamed Abdel-Samad est devenu une des figures incontournables de la critique de l'islam en Allemagne. Il vit sous protection policière, en raison des menaces de mort qui pèsent sur lui.

L'essai aurait dû être publié en français à l'automne 2016 par la maison d'édition Piranha qui en avait acquis les droits en 2014. Mais son directeur, Jean-Marc Loubet, avait renoncé à sa publication pour des raisons de sécurité et en soutenant que les thèses défendues par l'auteur pourraient apporter de l'eau au moulin de l'extrême droite.

Hamed Abdel-Samad revient sur cet épisode dans le dernier chapitre, inédit, de son livre. "Déçu et furieux", il déplore notamment que Piranha a choisi "de s'incliner face à la tactique d'intimidation des islamistes".

Les "amis occidentaux de l'islam qui cautionnent un statut à part pour Mahomet afin de préserver la paix à l'intérieur de leurs frontières ne rendent pas service aux musulmans", dit-il.

"Ceux qui respectent les musulmans et les prennent au sérieux sont en droit d'attendre d'eux qu'ils réagissent à la critique et à la satire exactement de la même manière que les croyants d'autres confessions".

"Je suis un auteur qui critique vigoureusement l'islam, mais sans jamais stigmatiser les musulmans", affirme l'auteur allemand qui considère les caricatures de Charlie Hebdo "comme un cadeau fait aux musulmans".

Ces caricatures sont "une chance d'apprendre que seules les idées faibles ont besoin de se protéger en érigeant un mur élevé d'intimidation".

Le livre a été publié en anglais en janvier 2016. Contacté par l'AFP, son éditeur français, Jean Mattern, a assuré que cette édition était conforme à l'édition originale allemande, sans auto-censure, avec seulement l'actualisation du dernier chapitre.

Commentaires

(0)
8Article précédentLa 14e édition du Festival du film français en Israël à ne pas manquer
8Article suivantBanksy ouvre un "hôtel" à l'ombre de la barrière de sécurité en Cisjordanie