Jean-Michel Jarre va donner un concert pour aider à sauver la mer Morte

Jean Michel Jarre performs on stage on December 1, 2010 in Epernay, eastern France
Francois Nascimbeni (AFP/File)
La dégradation environnementale de la mer Morte pourrait être totalement asséchée d'ici à 2050

Le musicien électronique Jean-Michel Jarre a confirmé à l'AFP qu'il donnera un concert unique en Israël le 6 avril prochain sur un site antique qui surplombe la mer Morte pour "faire prendre conscience au monde" du danger que connait ce lac, menacé d'assèchement.

La dégradation environnementale de la mer Morte, dont le niveau baisse de plus d'un mètre tous les ans, inquiète les experts qui affirment qu'elle pourrait être totalement asséchée d'ici à 2050.

Sa dégradation a débuté dans les années 1960 lorsque Israël, la Jordanie et la Syrie ont commencé à détourner de l'eau du Jourdain, sa plus importante source d'eau.

Jean-Michel Jarre, ambassadeur de bonne volonté de l'Unesco veut "alerter sur l'urgence de sauver la mer Morte", ce lac salé partagé entre Israël, la Jordanie et les territoires palestiniens.

Le projet de concert géant conçu il y a plus d'un an et demi est destiné à "être festif mais aussi à contribuer à une cause qui est importante", explique M. Jarre dans un entretien à l'AFP.

Le spectacle se tiendra sur les hauteurs du site antique de Massada, une citadelle construite par le roi Hérode (Ier siècle avant J.C.) sur un piton désertique qui surplombe la mer Morte. Elle a été assiégée et conquise par les Romains à la fin de la révolte juive de l'an 70, trois ans après la chute de Jérusalem.

Selon l'historien Flavius Josèphe, contemporain de sa chute, les 960 zélotes juifs assiégés par les légions romaines en l'an 73 après J.C. ont préféré se suicider collectivement plutôt que de se rendre.

Le site de Massada a été inscrit en 2002 au patrimoine mondial par l'Unesco.

"Construire cette forteresse était d'avant-garde et ce concert le sera aussi", affirme le musicien.

"Nous allons utiliser des technologies modernes françaises et israéliennes pour faire de ce spectacle quelque chose d'unique", ajoute M. Jarre, qui se produira avec des musiciens israéliens de la scène électronique locale.

Le concert nocturne dont les places varient entre 495 et 2955 shekels (130 à 777 euros) sera retransmis en direct et visible à 360 degrés via une application israélienne, durant les huit heures du spectacle.

"Ce qui est important pour moi c'est que le monde comprenne que la problématique de la mer Morte ne concerne pas que les habitants de la région mais l'humanité", explique l'artiste.

Il assure ne pas avoir subi de pressions de groupes appelant au boycott israélien, "sûrement parce qu'il s'agit d'un projet universel sous l'égide de l'Unesco".

Ces derniers temps, Jean-Michel Jarre s'est montré très prolifique musicalement, publiant trois albums en quatorze mois.

Commentaires

(1)

Artiste médiocre mais célèbre, contrairement à son père Maurice Jarre qui, lui, avait un réel talent de compositeur. Les Caprices de Marianne, quelle merveille! Garantie sans merderies électroniques. Mais puisqu'il veut faire quelque chose pour la mer Morte ...

8Article précédentFrance: Saint Laurent sommé de retirer des affiches "dégradantes" pour la femme
8Article suivantDe Prague aux robots: le musée du Judaïsme révèle la modernité du Golem