Quantcast i24NEWS - L'écrivain David Grossman lauréat du Prix Israël de Littérature

L'écrivain David Grossman lauréat du Prix Israël de Littérature

FILE - A Wednesday, March 25, 2009 file photo showing writer David Grossman, of Israel, gesturing during the taping of the TV show "Che tempo che fa", in Milan, Italy
AP Photo/Antonio Calanni, File

L'écrivain israélien David Grossman s'est vu attribuer lundi le prestigieux Prix Israël de Littérature, qui lui a été remis par le ministre de l'Education Naftali Bennett.

"J'étais très ému d'annoncer à David Grossman qu'il avait reçu le prix Israël de Littérature pour la 70ème année de l'Etat hébreu," a déclaré le ministre.

"Depuis le début des années 1980, David Grossman a pris une place centrale dans la culture israélienne et demeure l'une des voix les plus profondes, passionnantes et influentes de notre littérature", a-t-il affirmé.

Le ministre a salué tous les genres d'écriture de l'auteur, "romans, récits, essais" mais aussi ses nombreux travaux pour les enfants.

"Les traductions de ses livres ont fait de lui l'un des écrivains israéliens les plus célèbres, les plus admirés et les plus aimés du monde", a-t-il ajouté, selon un communiqué.

"Avec tous ces élements, nous estimons que David Grossman est digne du prix d'Israël de Littérature pour cette année", a conclu le ministre.

L'auteur israélien avait remporté en juin dernier à Londres le Man Booker International Prize, prestigieux prix britannique, pour "Un cheval entre dans un bar", brossant un douloureux portrait de la société israélienne.

Né le 25 janvier 1954 à Jérusalem, David Grossman a abordé dans ses oeuvres aussi bien les souffrances des Israéliens que celle des Palestiniens, alors que les deux peuples vivent piégés dans un conflit qui dure depuis des dizaines d'années.

Ses livres ont été traduits en 30 langues.

Commentaires

(1)

Et qu’est-ce qu’en pense Miri Regev ??

8Article précédentL'Etat de New York attaque en justice le studio Weinstein
8Article suivantLe Louvre restitue un triptyque flamand spolié pendant la guerre par les nazis