Quantcast i24NEWS - Les Karaïtes, une communauté juive méconnue

Les Karaïtes, une communauté juive méconnue

Des Juifs karaïtes en Israël, dans la communauté de Matsliah
i24NEWS

Peu connus et parfois considérés comme faisant partie d’une secte, "les Karaïtes ont pris leurs racines en Irak, en Crimée, ainsi qu’en Palestine. Plus tard, ils sont arrivés en Egypte", raconte l’historienne Levana Zamir à i24NEWS.

Les Juifs karaïtes "ne suivent que ce qui est écrit dans la Torah", poursuit-elle. En effet, la particularité de cette petite communauté est de vivre selon les écritures hébraïques, sans addition ou soustraction au texte initial.

"On peut tout à fait voir le judaïsme karaïte comme le judaïsme originel, qui conserve les premières traditions du peuple d’Israël depuis toujours et ce jusqu’à aujourd’hui. C’est en fait le diamant qui se trouve au sein de la couronne", explique Shlomo Gaver, président de l’Association du judaïsme karaïte à i24NEWS.

Alors que de nombreux Juifs célèbrent actuellement la fête de Hanoukka, les Karaïtes, eux, ne commémorent pas la victoire militaire des Maccabées sur la dynastie grecque des Séleucide en allumant le chandelier à neuf branches, car cette fête rabbinique n’est mentionnée à aucun moment dans l’Ancien Testament.

"Il est indiqué dans la Torah ‘tu ne mangeras pas le chevreau dans le lait de sa mère’, les rabbins ont interprété cela, indiquant qu’il était interdit de mélanger le lait avec la viande mais pour les Karaïtes c’est le fait de cuisiner la viande, dans le lait, qui est interdit", rien de plus, explique l’historienne.

i24NEWS

Ce fossé entre un judaïsme ‘interprété’ par les rabbins et un autre, littéral, a créé un fossé important entre les Karaïtes et les autres Juifs. "En Egypte, les Karaïtes ne pouvaient pas prier dans les synagogues rabbiniques ou se marier avec des Juifs traditionnels. Ils ne voulaient d’ailleurs pas ‘s’assimiler’ à ces communautés", précise Levana Zamir.

La communauté karaïte aurait représenté jusqu’à 40% de la population juive mondiale jusqu’au Xème siècle de notre ère. A partir de cette période, les rabbins traditionnels, qui considéraient les Karaïtes comme des hérétiques, ont tenté à plusieurs reprises de les exclure de la communauté israélite.

"Les rabbins nous sont très hostiles, jusqu’à aujourd’hui", confie Shlomo Gaver à i24NEWS.

"Il s’agit d’une hostilité historique, dans la tradition karaïte, les rabbins ne sont que des messagers et interprètent la Torah au sens propre. Ils font l’intermédiaire entre les fidèles et la Torah. Alors que dans le judaïsme rabbinique, les rabbins ont le pouvoir d’interpréter la Torah et de décider de nouvelles lois, ce qui ne correspond pas au dogme karaïte", explique-t-il. "Pour les Juifs karaïtes, la compréhension de la Tora dépend de l’individu, et non de son rabbin", ajoute Shlomo Gaver.

Les pratiques des Karaïtes "peuvent ressembler à celles de l’Islam, mais elles n’ont pas de rapport", explique Levana Zamir.

Alors que les Juifs de la communauté karaïte ôtent leurs chaussures pour prier et qu’ils s’agenouillent ou se prosternent, l’historienne rappelle qu'"à l’époque, on priait au temple de Jérusalem sans sandales".

"Aux alentours de l’an 700 après Jésus-Christ, pour se différencier de l’islam, le judaïsme rabbinique a décidé de ne pas continuer à prier comme les Musulmans et que la prière se ferait donc assise et plus en se prosternant", explique de son côté Yossi Yefet, président adjoint de l’Association du judaïsme karaïte mondial.

i24NEWS

De nos jours, le courant karaïte se compose de quelque dizaines de milliers de fidèles seulement, dont la majorité se trouve en Israël et sont répartis dans une dizaine de communautés.

Le judaïsme karaïte est reconnu par l’Etat hébreu mais pas par le tribunal rabbinique israélien.

Commentaires

(18)

En Pal quoi ???

J’aime bien l’histoire du lait et de la viande à leur façon ! Quel kife ! Comme quoi l’interprétation change tout

Deux précisions : D abord lorsque la Thora à été révélée au mont Sinaï à Moi seul s agit de la Thora écrite mais les lois orales et l interprétation de la Thora lui ont été révélées en même temps. C est possible parce que si par exemple au M âge on avait présenté un ordinateur portable on aurait sur un bûcher. Ensuite, si les Juifs prient debout c est un par un respect et deux parce que les anges se tiennent debout. Des exceptions cependant pour de grands personnages bibliques comme Daniel ( béni ) qui s agenouille ou le Prophète Elyahou ( béni )qui se penchant pour voir arriver la pluie afin de descendre du monde d en-haut avec lequel il était en connexion pour être plus terre à terre par exemple. Assis ou debout la prière est la prière. De plus il y a le Roi Salomon qui pria à genoux devant l assemblée lors de l inauguration du Temple. Les prêtres Cohanim sont debout. L histoire du lait et de la viande. Il est dit de ne pas mélanger. D ailleurs, les scientifiques ont démontré que l estomac n est pas fait pour manger ses deux aliments en même temps le lait retardant la digestion.

(A Moïse c est le portable )

( C est d ailleurs pour cela que lorsque l on avale un poison il est prétendu su il faut boire du lait. Bon c est faux. C est parce que le lait est censé retarder la digestion.)

D ailleurs avant l alliance de la circoncision Abraham béni est couché ensuite il est assis à l entrée de sa tente lors de l'arrivée des trois personnages ensuite il est debout pour converse avec D. béni lorsqu il parlemente pour apprendre la justice de D. béni et montrer au monde son immense charité bienveillance bonté ( sauver les justes de Sodome...) Il est dit dans les psaume qu' il relève l humble de la poussière pour le placer à côté des grands. C est aussi dans le chant de Hannah béni. Donc ce n est pas n importe quoi de prier debout parfois. Ça a du sens !!

Dernière 0recision pourquoi des chaussures parce que la poussière est ce qu' il y a de moins saint et c est pourquoi la prière des mains et pas des pieds cela ne sert à rien. Pourquoi Moïse béni retiré ses chaussures près du buisson aidant parce que Ce sol était saint. Mais pas les autres sols. Bref

il est vrai que ne pas cuisiner le chevreau dans le lait de sa mere est indeniable ainsi que consommer des produits laitiers apres avoir consomme de la viande.. cependant on peut ne pas saisir l'interpretation plutot recente de ne pas consommer de laitage apres consommation de volailles ou cuisiner ensemble qui n'ont rien a voir avec le chevreau ni avec le lait . Je comprend que l'on doit bien interpreter les textes c'est a dire expliquer...mais ne rien rajouter...car rajouter ou retrancher c'est toucher a la Thorah...interpreter c'est expliquer....pas transformer.

la religion c est compliqué

la religion il faut en prendre et en laisser

chacun son ressenti tant qu on quelqu un de bien et correct

La viande est la mort (on mange un animal mort) le lait est le symbole de la vie. Une maman a du lait pour maintenir en vie son nouveau-né. C est la seule chose dont il peut se nourrir. La vie et la mort ne vont pas ensemble de même que le lait et la viande ou la volaille. Les aliments nourrissent le corps er l esprit, ils ont un sens. Vous êtes ce que vous mangez en quelque sorte. Par exemple Jacob a entraîné une certaine cacherisation de la viande. Bien cela nous sert à nous souvenir qu'Israël veut dire entre autre joueur puissant qui combat les forces terrestres et célestes. Il a été blessé mais il n est pas mort !! C est un souvenir de même que les galettes de pessah...L agneau pascal, bref les aliments ont une force spirituelle positive ou négative d où la réglementation alimentaire juive très précise.

On n est pas exempte de faire mais on peut s interesser au pourquoi.

(exempte de fautes.)

Explication pour Brekarov bonne fête

Israël haï cela s appelle le libre arbitre. C est tout de même intéressant de savoir pourquoi.

Moi je ne mange jamais de poulet dans le lait de sa mère... j'aurais du mal... Mais avec du lait de vache ? Je me pose la question, pas vous?

Les karaites restent donc pendant chabat dans le noir et mangent des plats froids belles perspectives

8Article précédentSpécial Hanoukka: tout, tout, tout, vous saurez tout sur… le beignet
8Article suivantUne lettre d'Einstein sur Dieu et la religion juive vendue 2,89 millions de dollars