Quantcast i24NEWS - "Samouni Road", Prix Lumières du meilleur documentaire pour un film sur Gaza

"Samouni Road", Prix Lumières du meilleur documentaire pour un film sur Gaza

The Italians took refuge in a United Nations building in Gaza City
MOHAMMED ABED (AFP/File)

Un documentaire sur une famille palestinienne dans la bande de Gaza dont un grand nombre de ses membres a été tué lors d'un incident survenu pendant la guerre de 2009, a remporté lundi le prix du meilleur documentaire aux Prix Lumières de la Presse Internationale à Paris.

"Samouni Road", un film partiellement animé de l'italien Stefano Savona, examine l'incident dit de "Zeitoun", survenu lors d'une offensive terrestre israélienne visant à arrêter les tirs de roquettes du Hamas.

Savona a passé neuf ans à essayer de comprendre ce qui s’était passé lorsqu’une communauté agricole du nord de la bande de Gaza a été tuée dans un bombardement, qui avait fait 29 morts.

Outre ce documentaire, le western de Jacques Audiard "Les Frères Sisters" a remporté trois prix (meilleur film, mise en scène et image) lors des 24e prix Lumières.

Tendre hommage aux gloires de la chanson des années 70 en France, "Guy", long métrage de et avec Alex Lutz, a pour sa part reçu deux prix : meilleur acteur et meilleure musique. Ces deux films figurent parmi les favoris pour les César 2019.

Le trophée de la meilleure actrice est allé à Elodie Bouchez dans "Pupille" de Jeanne Herry, tandis que Ophélie Bau a été sacrée révélation féminine dans "Mektoub My Love" de Abdellatif Kechiche.

Tête d'affiche de "Sauvage" de Camille Vidal-Naquet, le jeune comédien Félix Maritaud a été distingué par le trophée Lumières de la révélation masculine.

"Jusqu’à la garde" de Xavier Legrand a été désigné comme meilleur premier long métrage. "Girl" de Lukas Dhont a remporté le prix des pays francophones.

Des hommages ont été rendus à l'actrice et chanteuse Jane Birkin, et au film culte "Un Homme et une femme" en présence de Anouk Aimée et Claude Lelouch "pour leur contribution au rayonnement mondial du cinéma français".

L’Académie des Lumières est composée d’une centaine de correspondants de presse en poste en France, représentant plus de vingt pays.

Commentaires

(0)
8Article précédentEurovision: Israël demande une exception pour un groupe observant le Shabbat
8Article suivant"Samouni Road", Prix Lumières du meilleur documentaire pour un film sur Gaza