Quantcast i24NEWS - L'Iran salue un joueur d'échecs qui a refusé un tournoi contre un Israélien

L'Iran salue un joueur d'échecs qui a refusé un tournoi contre un Israélien

Fils d'ujn employé de banque indien, Rameshbabu Praggnanandhaa est devenu à douze ans le deuxième plus jeune grand maître international de l'histoire des échecs
Eduardo Munoz Alvarez (AFP/Archives)

Un jeune joueur d’échecs iranien qui a refusé d'affronter un adversaire israélien lors de la Coupe Rilton en Suède a été salué comme un héros par les médias iraniens et a rencontré cette semaine le Guide suprême de la Révolution, l’ayatollah Ali Khamenei, selon une vidéo publiée par l'Institut de recherche Memri (Middle East Media Research Institute).

Aryan Gholami, 17 ans, a déclaré à un site suédois consacré au jeu d'échecs Schack.se, qu'il n'avait rien contre Ariel Erenberg mais que l'affronter "aurait eu de graves conséquences pour moi", a-t-il précisé.

"J'ai refusé cette compétition dans le but de défendre le peuple palestinien. Je ne reconnais pas l'Etat d'Israël,"a-t-il également affirmé au journal palestinien Al Quds.

La fédération irlandaise des échecs pourrait interdire à Gholami de participer aux futurs tournois internationaux pour avoir refusé d'affronter un joueur israélien.

Cette semaine, l'ayatollah Khamenei a salué l'acte de Gholami, selon une vidéo du Middle East Media Research Institute (MEMRI) postée sur twitter.

Commentaires

(2)

Élevé à la haine, qu’il reste chez lui, il a eu peur de prendre une volée

Lamentable !

8Article précédentEurovision 2019: Amir se rendra à Tel-Aviv pour soutenir Bilal Hassani
8Article suivantL'Iran salue un joueur d'échecs qui a refusé un tournoi contre un Israélien