Quantcast i24NEWS - L'action du géant Teva s'écroule de 17.5% à la bourse de Tel Aviv

L'action du géant Teva s'écroule de 17.5% à la bourse de Tel Aviv

Le siège du groupe israélien Teva à Jérusalem, le 11 juin 2013
Menahem Kahana (AFP/Archives)
Au début du mois le groupe Teva a annoncé le licenciement de 7.000 employés dans le monde

L'action du géant pharmaceutique israélien Teva s'est effondrée de 17.5% dimanche matin, à l'ouverture de la Bourse de Tel Aviv (TASE), a rapporté le journal économique israélien Globes.

En difficulté depuis plusieurs mois, la crise qui touche cette société a également entraîné avec elle une baisse de l'indice boursier de Tel Aviv, a ajouté la même source.

Au début du mois, le groupe Teva a annoncé le licenciement de 7.000 employés dans le monde, dont 350 en Israël, après avoir généré une perte estimée à 6 milliards de dollars au trimestre précédent.

Le géant pharmaceutique devrait également cesser toute activité dans plus de 45 pays en raison de cette crise sans précédent.

Dans le même temps, l'agence de notation financière Moody's a revu à la baisse la note de l'entreprise israélienne, la faisant passer de Baa2 à Baa3, justifiant "un désendettement plus lent que prévu".

Jack Guez - AFP

Les pertes se justifient notamment par une plus grande concurrence en raison de l'augmentation des approbations de médicaments génériques par la FDA (Food and Drug Administration qui est l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) des États-Unis et du retard de nouveaux lancements de produits.

Teva a également été visé en février par une enquête de police en Israël pour des faits présumés de pots-de-vin versés à des responsables étrangers.

Ces investigations ont ajouté aux vicissitudes de l'Israélien Teva qui avait annoncé peu de temps avant son PDG Erez Vigodman, après seulement trois ans à la tête de l'entreprise.

La révélation de ces investigations a été un nouveau coup dur pour Teva, qui avait perdu 6,29% à 32,19 dollars à la bourse de New York alors que l'action était en baisse de plus de 2,5% à la bourse de Tel-Aviv.

Yitzhak Peterburg a remplacé provisoirement Erez Vigodman, le temps de trouver un nouveau PDG permanent.

Les analystes ont expliqué la démission surprise de M. Vigodman par une série d'erreurs et de revers qui ont sapé la confiance des investisseurs. Ils ont invoqué notamment une série d'acquisitions dont le point d'orgue fut celle, finalisée en 2016 pour 40 milliards de dollars, d'Actavis Generics, branche générique d'Allergan, l'un des principaux concurrents de Teva.

Commentaires

(2)

Pas étonnant. Business modèle périmé

La force d Israel Et De son génie des dirigeants c est qu ils partent de rien du tout pour se hisser très haut parmi les plus grands Dans le monde C est un peu normal que sur la route Ils trébuchent face à Tous ces montres des affaires Teva numéro Dans le monde des médicaments génériques. BRAVO BRAVO

8Article précédentStandard and Poor's félicite Israël et relève la perspective de sa note
8Article suivantAristocrat achète le développeur de jeux israélien Plarium pour 500 millions USD