Quantcast i24NEWS - Le géant américain Walmart, bientôt en Israël?

Le géant américain Walmart, bientôt en Israël?

The non-profit Climate Group announced the latest additions to its campaign, including Walmart, during a week of events in New York that aim to build momentum for a global agreement to fight climate change
Joe Raedle (Getty Images/AFP/File)
Le numéro 1 mondial de la grande distribution se dit intéressé à investir en Israël

Tout juste quelques jours après la clôture du Forum économique de Davos, les échanges qui ont eu lieu sur place semblent déjà porter leurs fruits…

Benyamin Netanyahou a indiqué à un haut responsable de la multinationale Walmart qu’il était prêt à faire usage du pouvoir de son cabinet pour faciliter l’installation en Israël du numéro 1 mondial de la grande distribution. Une information du groupe Bloomberg, rapportée par Avi Shimon, le conseiller économique de Benyamin Netanyahou, qui a indiqué que le Premier ministre israélien avait fait passer un message clair à John Furner lors de leur séjour dans la station Suisse fin janvier.

"Nous avons clairement indiqué que nous sommes prêts à alléger les fardeaux réglementaires dans la mesure du possible pour rendre le marché plus accessible" a déclaré Avi Shimon, qui était présent à la réunion du mois dernier. "La porte du bureau de Netanyahou est ouverte."

JOE RAEDLE (GETTY/AFP/File)

Un porte-parole du groupe américain, Kevin Gardner, a confirmé ces propos au Jerusalem Post, refusant toutefois de donner des précisions sur le déroulé de la réunion: "Lors du Forum économique mondial, nous rencontrons de nombreux dirigeants pour discuter de divers sujets, mais nous ne commentons pas le contenu de ces discussions".

Si Walmart décide de répondre positivement à la proposition du Premier ministre israélien, l’entreprise pourrait ouvrir des filiales sur place, mais aussi investir dans les technologies israéliennes.

Objectif de Benyamin Netanyahou: augmenter la concurrence afin de faire baisser les prix à la consommation en Israël.

Un nouveau projet dans la lignée des intentions de son gouvernement, qui encourage les entreprises étrangères à s’installer dans l’Etat hébreu.

En novembre dernier, le géant de la vente sur Internet, Amazon, a annoncé sa décision d’ouvrir un entrepôt de plusieurs milliers de mètres carré dans le centre du pays de façon à expédier des marchandises en Israël.

D’autres entreprises telles que Booking.com, Alibaba ou encore Decathlon ont récemment ouvert leurs portes dans des villes comme Tel Aviv, Rishon LeTsion ou encore Modi’in.  

Commentaires

(1)

Si l’objectif est de faire baisser les prix à la consommation et que Bibi s’engage à alléger le fardeau administratif et règlementaire pour faciliter l’implantation de Walmart, pourquoi ne le fait-il pas pour faciliter l’investissement étranger qui est effrayé par le poids des règlements douaniers et autres issus d’une administration soviétique.. à moins, et cela est plus plausible que ce ne soit pour protéger les monopoles existants en Israël.

8Article précédentL'Arabie saoudite va transférer 2 milliards USD au gouvernement yéménite en faillite
8Article suivantL’entreprise israélienne d'aide visuelle OrCam évaluée à 1 milliard de dollars