Quantcast i24NEWS - L'Iran interdit aux banques d'utiliser le Bitcoin ou toute autre cryptomonnaie

L'Iran interdit aux banques d'utiliser le Bitcoin ou toute autre cryptomonnaie

Gold plated souvenir Bitcoin tokens are displayed in London on November 20, 2017
Justin TALLIS (AFP)

La banque centrale iranienne a interdit lundi aux banques et institutions financières qu'elle régule d'utiliser le Bitcoin ou toute autre cryptomonnaie.

"L'utilisation du Bitcoin et d'autres cryptomonnaies a été interdite pour tous les organismes monétaires et financiers du pays", indique l'institution dans un communiqué.

Le texte précise que la décision a été prise par le comité gouvernemental chargé de la lutte contre le blanchiment fin décembre et qu'elle entre à présent en vigueur.

"Toutes les cryptomonnaies ont le potentiel d'être détournées à des fins de blanchiment et de financement du terrorisme et, de façon générale, peuvent être utilisées par des criminels pour leurs transferts de fonds", fait valoir la banque centrale.

PIERRE TEYSSOT (AFP/File)

Les cryptodevises sont apparues depuis peu comme un moyen pour l'Iran de remédier à certains maux économiques du pays en contournant les sanctions économiques américaines encore en vigueur contre la République islamique.

Le ministre des Communications, Mohammad-Javad Azari Jahromi, a ainsi récemment mis sur pied une équipe en vue de doter l'Iran de sa propre cryptomonnaie nationale.

Mais certains s'inquiètent que les nouvelles monnaies électroniques ne contribuent à alimenter un flux grandissant de sortie des capitaux hors du pays et à saper un système bancaire iranien déjà fragile.

La circulaire de la banque centrale "concerne directement les banques, les institutions financières et les bureaux de change qui dépendent de la banque centrale", a déclaré Hadi Nemati, responsable Recherche et Développement pour la plateforme iranienne d'échange de cryptodevises Coinex, laissant entendre que cela ne devrait pas affecter l'activité de son entreprise.

"Cela ne concerne pas le grand public: ce n'est pas une interdiction totale des cryptomonnaies" à l'échelle du pays, a-t-il affirmé.

Commentaires

(0)
8Article précédentLa Croatie va acquérir des F-16 israéliens
8Article suivantL'entreprise israélienne Frutarom rachetée pour 7 milliards de dollars