Pas de résultats.

close

France: Emmanuel Macron veut promouvoir la diversité au sein de la haute fonction publique

AFP

clock 2 min

Le président français Emmanuel Macron lors d'une interview à l'Elysée à Paris le 23 mars 2021
France 5 / AFPLe président français Emmanuel Macron lors d'une interview à l'Elysée à Paris le 23 mars 2021

L'ENA a formé quatre des six derniers chefs de l'Etat

Le président français Emmanuel Macron a annoncé jeudi la suppression de l'ENA, prestigieuse école formant les hauts fonctionnaires, et son remplacement par un Institut du Service Public, selon le texte de son discours.

Ce remplacement par l'ISP de l'ENA, symbole pour certains d'un système de castes à la française, vise à donner naissance à une nouvelle institution plus ouverte à la diversité, moins élitiste, s'intégrant dans l'agenda présidentiel en faveur de "l'égalité des chances", a justifié le président.

Installée à Strasbourg, l'ENA a formé quatre des six derniers chefs de l'Etat, dont l'actuel locataire de l'Elysée, mais aussi nombre de ministres et de dirigeants des grands groupes français.

Fabrique des élites françaises, elle favorise cependant l'entre-soi d'une classe dirigeante déconnectée du peuple, assurent ses détracteurs. L'ENA a été fortement critiquée pendant la crise des "gilets jaunes" pour sa formation d'élites "hors sol".

Le 11 février lors d'un déplacement à Nantes, Emmanuel Macron avait insisté sur la nécessité d'ouvrir les voies d'accès à des prestigieuses écoles de l'administration à des jeunes d'origine modeste afin que plus "aucun gamin dans notre République ne se dise: 'ce n'est pas pour moi'".

Il avait alors dressé un constat sombre de "l'ascenseur social" français, qui "fonctionne moins bien qu'il y a 50 ans" car la mobilité "est très faible".

La diversité dans la fonction publique est l'un des piliers de l'agenda en faveur de "l'égalité des chances" que le président français cherche depuis plusieurs mois à promouvoir en profitant des rares espaces laissés dans le débat public par la crise du Covid-19.