Pas de résultats.

L'antisémitisme atteint les jeunes sur les réseaux sociaux (étude)

i24NEWS - AFP

2 min
Twitter
LIONEL BONAVENTURE / AFPTwitter

Sur Instagram, on trouve des "millions" de hashtags liés à l'antisémitisme

Des plateformes comme Instagram et TikTok sont utilisées pour répandre des contenus antisémites auprès de jeunes utilisateurs, s'alarme un rapport publié par des organisations européennes mercredi.

Des propos antisémites "se répandent sur tous les réseaux sociaux" selon une analyse conduite par l'association britannique Hope not hate, la fondation allemande Amadeu Antonio Foundation et le groupe suédois Expo Foundation.

Les discours les plus extrêmes et prolifiques se trouvent sur des sites de niche comme "Parler et 4chan", souligne le rapport, qui s'inquiète que des plateformes grand public comme Instagram et TikTok soient utilisées pour introduire auprès des jeunes des théories du complot antisémites.

Sur Instagram, dont 70% des utilisateurs dans le monde sont âgés de 13 à 34 ans, on trouve des "millions" de hashtags liés à l'antisémitisme.

Sur TikTok, où les utilisateurs sont plus jeunes - 69% ont entre 16 et 24 ans - trois hashtags liés à l'antisémitisme ont été vus plus de 25 millions de fois en six mois.

"Une nouvelle génération d'utilisateurs des réseaux sociaux se sont vus présenter des idées antisémites auxquelles ils n'auraient vraisemblablement pas été confrontés ailleurs", a souligné Joe Mulhall, responsable de la recherche chez Hope not hate.

Cet été, Moché Lewin, vice-président de la Conférence des rabbins européens et conseiller spécial du grand rabbin de France avait déclaré sur i24NEWS qu'il fallait une réglementation européenne voire mondiale des réseaux sociaux pour combattre l'antisémitisme.

"Aujourd’hui, l'antisémitisme sur les réseaux sociaux crée des dégâts considérables. En période de crise sanitaire et économique, on a une aggravation terrible de ce phénomène qui avait commencé il y a quelques années. On n'utilise plus forcément le mot 'Juif', mais on fait passer des messages antisémites," avait-il affirmé.