France/Polémique autour d'un clip de rap : Bruno Attal pointe du doigt le racisme anti-blanc

i24NEWS

2 min
Le policier Bruno Attal dans les GGMO sur i24NEWS, le 22 juin 2022
i24NEWSLe policier Bruno Attal dans les GGMO sur i24NEWS, le 22 juin 2022

"Cette haine de la France et de la police est bien résumée dans ce clip"

"En règle générale, les rappeurs sont des racailles, donc c'est un rappeur-racaille", a déclaré Bruno Attal, secrétaire général adjoint du syndicat France-policiersn dans les GGMO sur i24NEWS, pour désigner le rappeur SDM qui fait la promo de son clip en posant à côté du cadavre ensanglanté d’un policier.

La photo promotionnelle postée sur son compte Instagram a provoqué un tollé sur la toile.

Video poster

"Ce qui doit choquer aussi, c'est ce racisme anti-blanc. Si vous remarquez, vous avez que des Noirs armés jusqu'aux dents, et un policier qu'ils ont choisi de faire blanc. On aboutit exactement à ce qui se passe dans ces cités, c'est-à-dire que cette haine de la France et de la police est bien résumée dans ce clip", a-t-il poursuivi.

M. Attal a affirmé qu'il y avait "beaucoup de racailles parmi la Nupes".

https://twitter.com/i/web/status/1539241774601973760 ...

Ce post ne peut être affiché car les cookies pour les réseaux sociaux sont désactivés. Vous pouvez les réactiver en cliquant sur .

" Ces gens (les racailles) n'auront pas de problème avec la justice. Chaque fois qu'on les attaque, ils s'en sortent très bien. C'est un scandale!", a-t-il lancé.

Bruno Attal n’a recueilli que 5,38 % des voix, dimanche dernier, lors de son parachutage dans la 14e circonscription du Rhône pour les élections législatives.

Cet article a reçu 6 commentaires