Quantcast i24NEWS - Un soldat israélien ayant tiré sur un terroriste à terre, soupçonné de meurtre

Un soldat israélien ayant tiré sur un terroriste à terre, soupçonné de meurtre

Capture d'écran d'une vidéo où l'on voit un soldat israélien mettre en joue un terroriste palestinien au sol
"L'acte du soldat à Hébron est contraire aux valeurs de l'armée" (Netanyahou)

Le soldat israélien qui a été arrêté jeudi pour avoir tué un terroriste à Hébron en Cisjordanie, alors que ce dernier était neutralisé et gisait à terre, a été mis en examen vendredi pour meurtre par le tribunal militaire, selon le quotidien israélien Haaretz.

Les avocats représentant le soldat inculpé ont affirmé que celui-ci aurait tiré sur le terroriste afin d'empêcher la détonation d'un engin explosif, mais aucun dispositif de la sorte n'a finalement été retrouvé sur les lieux, a rapporté Ynet.

Selon ses avocats, le soldat a reconnu avoir tiré sur le terroriste mais a affirmé l'avoir fait par légitime défense.

Sa détention a été pour l'heure prolongée de 6 jours.

L'envoyé de l'ONU au Moyen-Orient, Nikolay Mladenov, a publié dans la nuit de jeudi à vendredi une déclaration dénonçant l'incident au cours duquel un soldat israélien a tiré et tué un terroriste à Hébron alors qu'il avait été déjà été neutralisé et gisait à terre.

"Je condamne totalement ce qui ressemble à l'exécution sommaire sans jugement d'un Palestinien à Hébron en Cisjordanie occupée", a-t-il déclaré. "C'était un acte odieux, immoral et injuste qui ne peut qu'apporter plus de violence et aggraver un situation déjà délicate".

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a lui aussi dénoncé le comportement du soldat israélien qui a été arrêté jeudi après la diffusion d'une vidéo, où on le voit tirer froidement sur un terroriste palestinien, alors que celui-ci était neutralisé, à terre et ne représentait plus aucune menace.

"L'incident d'Hébron ne représente pas les valeurs de l'armée israélienne", a déclaré Netanyahou.

"L'armée exige de ses soldats d'agir dans le calme et de respecter les règles", a-t-il ajouté.

Le général Moti Almoz, porte-parole de l'armée israélienne, a indiqué dans un communiqué que "le soldat qui a tiré sur le terroriste a été arrêté". "Tous les soldats présents lors de l'incident seront eux aussi interrogés", a-t-il ajouté.

Deux officiers qui était présents lors de l'incident et ont vu le soldat tirer sur le terroriste gisant à terre doivent également être convoqués pour $etre entendus par la police militaire.

L'incident a eu lieu dans jeudi matin, alors que deux terroristes palestiniens avaient poignardé et légèrement blessé un autre soldat israélien de 20 ans dans le secteur de Tel Romeida à Hébron en Cisjordanie.

Commentaires

(1)

L'envoyé russe de l'ONU ne manque vraiment pas d'air. Les avions de son pays écrasent sous des tapis de bombes des milliers de civils quotidiennement en Syrie, sans que cela ne lui pose problème, non, ce qui le rend fou furieux, c'est le terroriste abattu en "Cisjordanie occupée" qui a l'air de le tourmenter. Même en utilisant des dizaines de caméras, personne ne peut prédire ce qui se passe dans la tête d'un soldat face à un terroriste armé qui vient de poignarder un autre soldat, même si l'agresseur se trouve à terre, le droit à l'erreur d'évaluation et la peur doivent être explorées. Il est facile de refaire le film en le commentant, la décision de tirer a été prise "à chaud" et elle est indigne d'un soldat de Tsahal. Il ne faut surtout pas que ce tragique évènement condamnable sans réserves, provoque une trop grande "retenue" qui pourrait s'avérer dramatique dans certains cas; rien n'est simple dans cette situation voulue par nos ennemis aveuglés par la haine, le goût du sang et le désir de finir sa vie en "martyr"...

8Article précédentJérusalem: actes d'accusation contre des Palestiniens pour activités terroristes
8Article suivantLes Etats-Unis ont tué Abdel Rahmane al-Qadouli, numéro deux de l'EI