Quantcast i24NEWS - "La France regrette le vote à l'Unesco, c'était une erreur (Valls)"

"La France regrette le vote à l'Unesco, c'était une erreur (Valls)"

Manuel Valls
capture i24news
Le PM français Manuel Valls était l'invité exceptionnel de Paul Amar dans Paris/Jaffa

Le Premier ministre français Manuel Valls, actuellement en visite en Israël était l'invité de Paul Amar dans Paris/Jaffa dimanche soir, en compagnie d'Apolline de Malherbe, journaliste française de BFMTV.

Manuel Valls s'est exprimé sur le vote de la France à l'Unesco, les négociations de paix israélo-palestiniennes, la démocratie, le terrorisme, les violences en France et les primaires en vue de l'élection présidentielle française de 2017.

Le chef du gouvernement a rappelé les liens qui "unissent la France à Israël".

Valls a souligné à nouveau que "nous (la France) avons regretté le vote à l'Unesco, ce fut une erreur".

"Comment nier l'identité juive de Jérusalem, cela n'a aucun sens", a-t-il ajouté.

"Je suis un ami d'Israël", a-t-il déclaré.

"Je veux le (Netanyahou) convaincre que l'initiative que nous tiendronsvise à aider la paix", a-t-il insisté.

A la question de savoir si la France était un pays sûr, Valls a simplement indiqué que "tout pays qui est menacé" devait "s’engager à 100%", à l’image d’Israël.

Le Premier ministre français a souligné que la menace terroriste était "toujours extrêmement élevée" en France, pays qui est sans doute aujourd'hui "la cible numéro un de Daech.

"Je ne mentirai jamais à mes compatriotes sur les questions de sécurité intérieure, parce que j'ai été ministre de l'Intérieur", a-t-il ajouté, soulignant que "régulièrement des filières sont démantelées, des individus interpellés", a-t-il rappelé.

M. Valls restera jusqu’à lundi midi en Israël, à Tel-Aviv puis à Jérusalem, où il rencontrera le chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahou.

dimanche 22 mai 2016
14:59
"La menace terroriste est toujours extrêmement élevée en France qui est sans doute aujourd'hui la cible numéro un de Daech"
14:54
"Personne ne peut penser que la France nierait les origines juives de Jérusalem (Valls)"
14:53
"Je suis un ami d'Israël; je dirai à Netanyahou que je souhaite la paix pour les Israéliens et les Palestiniens" (Valls)
14:53
"Le processus de paix est en panne, notre initiative ne se fait pas dans le dos d'Israël; le rôle des grandes puissances est de permettre que le dialogue s'organise" (Valls)
14:52
"Une démocratie doit être capable d'être impitoyable face au terrorisme mais de vivre aussi, la réponse c'est la vie"
14:47
"Nous avons regretté le vote à l'Unesco, c'était une erreur (Valls)"

Commentaires

(2)

La France regrette, à qui la France peut faire croire à son erreur d'appréciation ? Elle qui a toujours su de quel côté de ranger pour satisfaire son électorat, de surcroît en période d'attentat, elle veux se faire plus propre que propre en s'alliant aux palestiniens afin de se donner bonne conscience. Je suis français avant d'être israelien et suis fier depuis le 13 novembre de voir à nouveau les drapeaux français au façade de quelque immeuble et vitrine de magasin. Ces mêmes drapeaux qui il ha encore 1 an ne pouvaient être exposer sous peine d'être insulter de fasciste. Quelle est le pays où l'on a peur ou honte d'afficher notre étendard ? Ou est notre Patrice et notre fierté d'appartenir à un peuple. Aujourdhui je suis parti par mal être et pour offrir à les enfants un avenir dans un pays où l'on est fier d'afficher nos origines.

les regrets ne servent à rien: le mal est fait la confiance est morte, pour autant que cela ne soit le cas depuis fort longtemps