Pas de résultats.

Le hashtag #Israelisburning dans le top des tendances sur Twitter

i24NEWS

3 min
Major internet services including Twitter, Spotify and Amazon suffered service interruptions and outages as a US internet provider came under sustained cyber attack
LEON NEAL (AFP/FILE)Major internet services including Twitter, Spotify and Amazon suffered service interruptions and outages as a US internet provider came under sustained cyber attack

Des prédicateurs islamiques mentionnent "une punition divine" contre Israël

Le hashtag "#Israelisburning" a fait son apparition sur le réseau social Twitter, en particulier dans le monde arabe, à la suite des incendies qui ravagent actuellement le pays.

Pléthore de messages de prédicateurs islamiques lient les incendies à la proposition de loi visant à interdire aux muezzins l'utilisation de haut-parleurs pour l'appel à la prière musulmane.

"Voilà ce qu'Israël obtient pour vouloir empêcher le muezzin d'utiliser des haut-parleurs en Palestine et dans les territoires occupés qui nous ont été volés", a écrit l'Imam koweïtien et le prédicateur Mishary Rashid Alafasi sur son compte twitter.

Beaucoup de tweets mentionnent que les feux étaient un acte de "châtiment divin" contre Israël.

Twitter
Twitter

Abdel-Aziz Almriseul, directeur d'un bureau de presse sportif en Arabie Saoudite, a mené un sondage sur son compte Twitter en mesurant combien de ses partisans étaient heureux ou malheureux suite aux incendies.

Dans un tweet, Amriseul a écrit: "Je n'ai jamais ressenti un tel enthousiasme après le déclenchement des feux comme je l'ai vu aujourd'hui. Dieu nous montre les merveilles de ses capacités par ces feux qui brûlent".

Ahmed Issa Almasraoa, un prédicateur islamique et ancien responsable au ministère égyptien des Awqaf (l'un des 36 ministères du gouvernement égyptien, qui est en charge des dons religieux) a ajouté au hashtag, "Oh vous ennemis de l'Islam, ils ne vous soutiennent pas, Oh Dieu, versez votre colère sur eux et montrez-leur les merveilles de votre pouvoir".

Twitter
Twitter

Sheikh Adil Kalbani, un autre prédicateur a écrit: "Israël brûle et Dieu va brûler leurs alliés ainsi que disperser ceux qui soutiennent Israël", tandis que le cheikh Adil Kalbani, un imam d'une mosquée à Riyad en Arabie saoudite, a répliqué: "Les feux de l'enfer sont plus chauds".

L'incitation sur les réseaux sociaux est une question importante pour les autorités car elle conduit à des activités terroristes selon le gouvernement israélien.