Quantcast i24NEWS - Délégation du Congrès américain en Israël concernant le transfert de l'ambassade

Délégation du Congrès américain en Israël concernant le transfert de l'ambassade

The US embassy in the Israeli coastal city of Tel Aviv
Jack Guez (AFP)
La délégation effectuera une visite de deux jours afin d'examiner la question du transfert de l'ambassade US

Une délégation du Congrès des États-Unis se rendra samedi en Israël pour examiner la question du transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, a-t-on appris vendredi du député israélien Yehouda Glick (Likoud).

La délégation effectuera une visite de deux jours à partir de samedi soir, afin d'examiner "la question du transfert de l'ambassade tant du point de vue pratique que politique", selon le député.

Glick sera chargé de guider les représentants américains lors de cette visite, qui seront par ailleurs conviés à rencontrer le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

Une conférence de presse est également prévue à 16h00 GMT à Jérusalem dimanche.

Promesse de campagne du président américain Donald Trump, depuis des mois lui et son entourage évoquent leur intention de déménager l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, un geste qui marquerait une rupture historique.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait déclaré en février que l'ambassade des États-Unis devait se trouver à Jérusalem, lors de l'ouverture d'une réunion hebdomadaire de son cabinet.

"Je tiens à le préciser sans équivoque: l'ambassade des États-Unis devrait être ici à Jérusalem. Il serait bien également que toutes les autres ambassades soient transférées ici", avait-il déclaré.

Le transfert de l’ambassade "non seulement priverait les États-Unis de toute légitimité à jouer un rôle dans la résolution du conflit, mais elle réduirait à néant la solution des deux États", avait quant à lui déclaré le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, au mois de janvier.

"La capitale d'Israël où je me rends est Tel-Aviv", indiquait James Mattis, nommé secrétaire d’État à la Défense, lors de son audition par le Sénat.

Interrogé sur ce projet de transfert par les quotidiens allemand Bild et anglais The Times le 16 janvier, le président américain élu s’etait alors montré plus prudent que pendant sa campagne, se contentant de cette réponse ouverte : "Nous verrons ce qui se passe".

Commentaires

(1)

Peut être une excellente nouvelle à venir!

8Article précédentSyrie: fin des négociations, round "plus positif" que le dernier (opposition)
8Article suivantL'UE souhaite des pourparlers avec Israël