Quantcast i24NEWS - Des écoles palestiniennes financées par des dons incitent au meurtre (rapport)

Des écoles palestiniennes financées par des dons incitent au meurtre (rapport)

Des enfants palestiniens brandissent des armes en plastique et portent des foulards aux symboles du Hamas lors d'une manifestation à Hébron le 15 août 2014
Hazem Bader (AFP/Archives)
Ces établissements sont entre autres financées par l'aide britannique versée à l'Autorité palestinienne

Des photos de "martyrs", des slogans et symboles révolutionnaires sur les murs, des événements sportifs portant le nom d'adolescents terroristes, tel est le décor de certaines enceintes scolaires palestiniennes qui sont actuellement financées par les aides britanniques, a révélé samedi une enquête du DailyMail.

Vingt-quatre écoles palestiniennes seraient concernées par ces révélations. En plus d'activités de propagande, le personnel enseignant de ces écoles incite et promeut auprès des plus jeunes, le meurtre de civils et soldats israéliens, et à se livrer à des activités terroristes, rapporte le journal britannique.

D'après cette même source, certains directeurs et enseignants de ces écoles admettent ouvertement tromper les donateurs anglais et européens qui ont financé à hauteur de centaines de millions d'euros les services publics palestiniens l'année passée.

L'Angleterre a versé 25 millions de livres d'aide financière cette année à l'Autorité palestinienne afin d'aider à payer le salaire d'environ 30.000 fonctionnaires dans le secteur de l'éducation de la santé.

L'enquête a également révélé que ces aides, dont une partie représente le salaire de fonctionnaires palestiniens, ont été reversées à des centaines de personnes n'ayant pas exercé d'activités professionnelles, dont certaines pendant près de 9 ans.

La députée britannique Joan Ryan, présidente des Amis travaillistes d'Israël, a enjoint les ministres à réagir face à cette situation qui "empoisonne les jeunes esprits et rend la solution des deux États de plus en plus difficile à atteindre".

Détournements

Les aides internationales reversées aux Palestiniens font l'objet de nombreuses interrogations quant à leur réelle utilisation par l'Autorité palestinienne.

En décembre dernier, le Royaume-Uni a annoncé qu'il imposerait de nouvelles restrictions d'aide financière destinée à l'Autorité palestinienne (AP) afin de s'assurer que les terroristes n'en bénéficient pas.

Cette annonce avait fait suite au gel d'un transfert de 25 millions de livres (28.6 millions d'euros) d'aide financière après que des fonds ont été utilisés pour rémunérer des terroristes ou leurs familles.

Par ailleurs, l'Australie a suspendu en août dernier le financement des programmes de l'ONG World Vision dans les Territoires, après que le directeur de l'organisme basé à Gaza a été accusé par Israël d'avoir détourné des fonds à destination du groupe terroriste Hamas.

Commentaires

(0)
8Article précédentPays-Bas/Turquie: la polémique sur les meetings turcs en Europe enfle en France
8Article suivantLa Turquie suspend ses relations au plus haut niveau avec les Pays-Bas